Le coin des élus

Rififi au conseil municipal… au sein de la majorité !

Le conseil municipal a été témoin des échanges désagréables qui ont opposé le Maire et sa désormais ex-adjointe à la culture…. Visiblement, le torchon qui brûlait entre eux depuis quelque temps, a conduit le Maire à éjecter l’intéressée de la Municipalité, en faisant voter sa destitution par le Conseil Municipal et son éviction de la Présidence du Sel dans la foulée.
Le Maire n’a pas pris le risque d’un vote à bulletin secret pour tenir ses troupes à l’œil, mettant les pendules à l’heure avant le conseil municipal pour s’assurer du soutien des membres de la majorité.
Assisterait-on au début de la reprise en main de son équipe par le Maire après plusieurs mois durant lesquels les conseillers de la majorité ont fait preuve d’un certain absentéisme aux séances du Conseil Municipal ?

Lire la suite...

L'actualité municipale

La vie municipale de cette année a été marquée par plusieurs éléments notables.

Tout d’abord, la réflexion sur le centre-ville s’est prolongée avec plusieurs avant-projets qui ont été présentés. Toutefois, l’exercice participatif qui avait semblé prévaloir au lancement du projet s’est essoufflé dans cette présentation, devenue plus directive. Les questions de cadrage financier, aussi bien sur les montants que sur les modalités de financement, ont été esquivées.

Sur ce point, le dénouement de la vente des parts de la ville dans la SEMI (société de logement social de la Ville), pourrait apporter une partie de la réponse. La vente de ces actifs détenus par la ville rapportera plus de 30 millions d’euros, l’équivalent d’un an de budget.

Ces sommes devront être affectées aux investissements. Le financement des travaux du centre-ville pourrait bien sûr en bénéficier. Cependant l’emploi de cette manne financière doit faire l’objet d’un débat, le Maire s’y est engagé. Les élus socialistes pensent qu’outre les travaux du centre-ville, des projets à caractère de développement durable dans l’esprit de la COP21, pourraient être conduits afin d’affirmer l’attachement des citoyens à cet accord international au moment où les États Unis s’en détachent. Enfin, la pression fiscale de la ville pourrait être modérée, dans la mesure où une partie de nos impôts sert à financer les investissements ; dans cet esprit, la hausse des impôts de 5% de 2016 pourrait être annulée.

Lire la suite...

Les élus socialistes au Conseil municipal du 14 décembre 2016

Avant le début  du conseil ma collègue EELV et moi-même avons été interrogées par une équipe de télé qui venait pour un sujet sur le prochain délibéré de l’affaire des affiches Gleeden (pour lire l'article). C’est utile d’être près de la porte d’entrée et du public. Notre maire avait pris position en mêlant sa voix à celles des associations familiales catholiques. Pour ma part, j’ai déclaré qu’on était souvent hypocrites sur ce sujet, d’autres affiches publicitaires sont plus racoleuses.

Le conseil a été marqué par une nouvelle distribution des délégations des maires adjoints et des conseils municipaux, certains élus auront changé souvent de bureaux, leurs responsabilités ayant pas mal évolué depuis l’élection de 2014. La commission des affaires sociales, de la famille, des affaires scolaire, de la culture et du handicap a été dissoute, elle se retrouve partagée entre la commission des finances et la commission de l’urbanisme. Si côté opposition de gauche la répartition est claire et n’a pas fait l’objet de débat, Frédéric Durdux et Catherine Candelier continuant à siéger à la commission des finances à laquelle est notamment rattachée les affaires scolaires et sociales etc, Vincent Delacour et moi-même siégent à la commission de l’urbanisme, du développement durable, logement , culture, patrimoine etc, du côté de la majorité on a senti comme un certain flou. Le summum étant l’adjointe aux relations avec les établissements culturels mais pas à la culture maintenant confié à l’ancien responsable des sports qui s’étonnait de ne pas siéger à la commission où la culture devait être rattachée. Bref ce fut un peu impréparé.

Lire la suite...

Au Conseil municipal du 29 septembre 2016

Le conseil municipal a commencé par une minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat du 14 juillet à Nice et en hommage au père Hamel assassiné dans son église.  Nous ne pouvons que nous associer au maire quand il fait remarquer avec gravité ces minutes de silence répétées depuis plusieurs mois.

Aucune remarque des conseillers municipaux pour le compte rendu du précédent conseil municipal, le maire en profite pour prendre la parole sur 3 de ses engagements pris lors du précédent conseil : Présentation en commission d’urbanisme de l’avancement des discussions sur l’aménagement de la zone des galeries du quartier du théâtre, et de l’état actuel des ventes des parts de la SEMI, 14 dossiers ont été reçus après l’appel à manifestation d’intérêt. La CAO à laquelle participe un membre du groupe socialiste sélectionnera les 2 ou 3 meilleures offres. Puis le conseil votera  in fine. Enfin, le maire présente sur l’avancement des réflexions sur le Centre-Ville,  4 esquisses de scénario seront achevées en octobre pour être présentées en  concertation en novembre ce qui permettra de dégager 2 scenarii à approfondir. Enfin,  le scenario final sera arrêté en janvier. Des points réguliers seront faits en commission d’urbanisme et enfin au conseil de mi-février. Le conseil ne votera pas sur le choix du scénario.  Nous invitons les sévriens à se rendre aux réunions de concertation. Ce projet est structurant  pour les années à venir, nous verrons s’il modifiera ce quartier fondamentalement ou uniquement à la marge.

Lire la suite...

100 premiers jours de la nouvelle municipalité : inquiétant !

 Ce changement d’équipe aurait pu être l’occasion d’une franche rupture. C’était l’un des thèmes de la campagne du nouveau Maire. Si l’on peut acter le rétablissement du ramassage scolaire pour le quartier Danton, supprimé par l’ancien Maire (mais approuvé par le Maire actuel il y a 11 ans!), la délégation plus large accordée aux adjoints, une ambiance décontractée au conseil municipal, il faut surtout retenir que les trois premiers mois de cette nouvelle mandature laissent   une impression de pagaille sur de nombreux points...

Lire la suite...

Au Conseil municipal du 2 juillet 2014

 Dernier conseil avant l’été ce 2 juillet 2014, pas de changement dans l’organisation des groupes politiques même si un conseiller municipal a distribué un tract dans Sèvres prenant date pour les élections à venir. Au fil des nouveaux conseils, les rôles de chacun commencent à se définir, des conseillers et adjoints de la majorité qui semblent studieux alors que d’autres s’enflamment rapidement, des conseillers de l’ancienne majorité qui apprennent le rôle difficile de l’opposition et une opposition de gauche et écologiste constructive. Un public plus nombreux que lors de la dernière mandature.

 

Après l’approbation du compte rendu que je vous invite à lire, le règlement intérieur qui organise entre autres les droits de l’opposition est proposé au vote. Frédéric Durdux vous en détaillera les nombreux allers retours, les oppositions qui demandent le report de ce vote à la rentrée pour arriver à un consensus voient refuser leurs propositions et votent contre cette délibération.

Lire la suite...

Au conseil municipal du 21 mai 2014 : l’héritage, l’utilité, l'oubli

 Rappelons tout d’abord que les conseils municipaux sont publics: tout un chacun peut venir y assister, pour mieux comprendre le fonctionnement de l’institution, s’informer sur les affaires courantes, pour savourer certaines des situations, notamment liées à la transmission des affaires à la nouvelle équipe, et plus sérieusement pour apprécier la qualité de la gestion municipale, ainsi que celle des participations :  chacun pourra noter le caractère constructif des interventions des élus PS et de l’élue verte, et par contraste la position passive de l’autre liste d’opposition. 

Lire la suite...

Au conseil municipal du 29 avril 2014

 Vincent Delacour29 avril 2014, premier « vrai » conseil municipal, suivant l’intronisation du 4 avril. Une sacoche garnie attend chaque conseiller avec un kit de survie du nouvel élu: un guide de l’élu municipal, le budget primitif 2014 (élaboré par l’équipe sortante, et qui fera sans nul doute l’objet d’amendements), les statuts des associations, sociétés et organismes dans lesquelles la ville est représentée. Un gros morceau à avaler, et très vite car la désignation des conseillers dans ces instances est justement à l’ordre du jour : 27 points sur les 34 prévus pour la soirée.

Lire la suite...