26 avril 2015, Cérémonie du souvenir des déportés à Sèvres, beaucoup de monde.

Une foule plus nombreuse que les autres années s’était rassemblée à Sèvres le dimanche 26 avril sous la pluie, en souvenir de toutes celles et ceux qui ont subi la déportation pendant la seconde guerre mondiale, et dont beaucoup ne sont jamais revenus. Cette cérémonie a aussi été l’occasion d’honorer les Justes de Sèvres, Yvonne Hagnauer, Eve Jacquier, André et Jane Perrot.

Une plaque a été posée en leur souvenir dans l’escalier d’honneur de la Mairie, et le Maire a souhaité après son discours que leur action exemplaire soit successivement rappelée par trois représentants de diverses tendances du Conseil Municipal, Christine Destouches, Frédéric Durdux et Catherine Candelier. Le parvis devant l’Hôtel de Ville a été baptisé parvis de la résistance et de la déportation, avec une plaque dévoilée par Mr Georges Meisner.

Comme l’a indiqué Mr Grégoire de La Roncière, Maire de Sèvres, on ne peut construire l’avenir sans honorer l’histoire. Attachons nous tous, chacun à notre façon, à ce que ces moments de notre histoire, parmi les plus tragiques, les plus sombres que l’homme ait pu inventer ne soient jamais oubliés et ne se répètent pas.

On voit depuis quelques mois, en France et ailleurs dans le monde, des actes d’horreur, d’assassinats sauvages qui, d’une certaine façon, nous renvoient à ces périodes sombres.  Cet engrenage, mis en marche et orchestré politiquement par des individus qui instrumentalisent fois et croyances ne s’arrêtera pas de lui-même. Les sociétés libres et démocratiques ne peuvent pas tolérer ces menaces. Elles doivent s’organiser, une nouvelle fois, pour y mettre fin et parvenir à établir la paix pour tous.