Le 8 mai à Sèvres

mairieComme chaque année la commémoration du 8 mai 1945, fin de la deuxième guerre mondiale, s’est tenue en trois lieux de Sèvres, en présence de représentations des associations d’anciens combattants et des victimes de guerre. Discours inspiré de l’UFAC au cimetière pour ce 70ème anniversaire.

 

Bon discours également à la mairie par Mme Destouches, première adjointe, rappelant la signature du traité d’amitié franco-allemand en 1963. Tout ça est bel et bon : bon pour elle et bon pour le maire aussi qui marque des points en démontrant sa capacité à déléguer ; bon pour la parité également. Comme quoi il n’est pas nécessaire d’être physiquement omniprésent pour soigner son image. On cherchait la rupture promise. Elle est peut-être là.

 

Pour ce 70ème anniversaire, on ne répète pas l’impasse faite l’année dernière sur le discours du secrétaire d’Etat aux anciens combattants: le discours est lu comme il se doit. Comme chaque année, les élus sont groupés face au public lors de la lecture des discours. Avec Anne-Marie, nous assurons la représentation de gauche : Marseillaise et recueillement sincère : les événements commémorés ne sont pas si lointains et continuent à marquer les familles. Nous profitons également du moment de détente qui suit pour saluer des personnalités de l’ancienne municipalité et de la nouvelle, ainsi que des personnalités Sévriennes de gauche, bien connues de tous, toujours présentes aux événements et souvent aux conseils municipaux. Certains sont anciens élus des municipalités de gauche qui ont précédé celles que nous connaissons. Ils portent aussi à leur manière un morceau de l’histoire de Sèvres que nous ne voulons pas oublier.