Conseil municipal du 28 septembre 2017, point 17, création d'un budget participatif

Intervention de Anne Marie de Longevialle-Moulai

Très peu de villes disposent de budget participatif, 25  environ en 2016. La situation a peut-être évolué depuis cette enquête.

 On connait l’exemple de Paris, de Rennes, de Grenoble mais des villes de toute petite taille ont aussi développé ce type de budget, la plus petite n’a que 1800 habitants. Dans les communes de notre taille on retrouve,  5 communes de 20 000 à 50 000 habitants : Grande-Synthe, 20 000 habitants ; Lanester, dans l’agglomération de Lorient, 22 000 hab. (56) ; Rodez, préfecture de 24 000 hab. (12) ; deux villes de la métropole parisienne : le Kremlin-Bicêtre, 26 000 hab. (94) et Bagnolet, 34 000 hab. (93). A l’origine ce sont très majoritairement des villes avec une étiquette de gauche (21 sur 25) qui ont été à l’initiative de ce dispositif mais les idées innovantes ne sont pas réservées à une étiquette.

 

La communication est importante car si le choix du projet, sa faisabilité et son coût sont des critères indispensables à la réussite de l’opération, le fait de rapprocher les citoyens de la vie de la cité et donc par-là de la partie noble de la politique est un critère de succès (une des parties nobles comme le fait remarquer un conseiller ce que j’approuve bien sûr) surtout à l’époque où les citoyens s’éloignent de la politique. Si seuls quelques sévriens déjà bien présents dans les associations s’emparent du sujet cela ne sera qu’un succès partiel, le véritable défi est d’impliquer des sévriens qui ne s’expriment en général que peu. C’est ce qui fera le véritable succès de l’opération.

 

Un de mes collègues s’inquiétait lors de la commission du fait que cela représentait de nouvelles dépenses, je lui ai répondu que, des consultations, pouvaient sortir des projets peu onéreux dont la ville n’aurait pas eu l’idée mais qui peuvent apporter beaucoup, il faut faire confiance aux citoyens.

Nous avions mis dans notre programme ce type de dispositif, nous ne pouvons donc qu’approuver ce projet.

 

Pour lire le texte de la délibération,cliquez ici