Point 9 du Conseil Municipal du 9 octobre : subvention à l’école privée Jeanne D’Arc

 eleves

 Intervention de Frédéric Durdux
Depuis le conseil du 11 décembre 2008, je demande que l’on fasse dissocie deux types de données sur les frais de scolarité des écoles primaires de Sèvres, les coûts fixes, indépendants du nombre d’élèves scolarisés et les coûts qui sont directement proportionnels au nombre d’élève.

La résolution que vous nous présentez pourrait faire croire qu’il couterait moins cher à la commune de subventionner l’école Jeanne D’Arc que de scolariser dans les écoles publiques de la ville, ce qui est un trompe l’oeil puisque l’on n’a pas le coût variable de scolarisation d’un enfant dans les écoles de Sèvres.


De cette résolution je tire deux observations : 1 - que le coût de scolarisation d’un élève dans les écoles publiques de Sèvres est plus de deux fois inférieur au privé, et ce pour une mission bien assurée. Le coût de l’école Jeanne D’Arc pour la ville est de 165Keur par an, alors que si les élèves étaient scolarisés dans les écoles publiques, ce coût serait certainement bien inférieur. Dans ces conditions, l’augmentation de la subvention de 13% n’est pas recevable. Nous voterons contre cette augmentation.

 

Commentaires : scolariser un enfant de plus dans une école de Sèvres ne coûte pas le montant annoncé par la Mairie. L’adjoint aux affaires scolaires se retranche derrière les possibilités offertes par la loi pour justifier cette augmentation de subvention à l’école privée que nous refusons.

 

Pour lire le texte de la délibération, cliquez ici