Situation de la SEMI Sèvres

Rapport annuel au conseil municipal sur la situation de la SEMI Sèvres et autorisation  donnée au maire de signer un avenant au bail emphytéotique pour la gestion des places de stationnement du parking du théâtre. Frédéric Durdux, administrateur de la SEMI, intervenant au Conseil municipal du 15 octobre 2009 souhaiterait plus de modernisme et d’efficacité dans la gouvernance du conseil d'administration de la SEMI.

Il cite en exemple,
- nombre et fréquence des conseils d’administration insuffisants
- pas de débat sur les orientations, ni sur les études qui sont lancées
- Pas de comité issu du conseil d’administration pour examiner les comptes
- Aucune évaluation du fonctionnement du conseil d’administration
Il souhaite que le mode de gouvernance de la SEMI soit revu afin de le rapprocher des meilleures pratiques actuelles.
Le Maire reconnaît que la SEMI qui ne gère que 520 logements et n’a pas engagé récemment de nouveaux aménagements ne peut être gérée comme les sociétés privées.
Jacques Blandin, à la lecture de l’avenant pour le parking du théâtre s’étonne que la municipalité ait renoncé à se faire rembourser les taxes foncières pour les années 2005 à 2008, pour un montant de 144 663 euros sans que cette décision soit passée en Conseil municipal. Par ailleurs la ville va rembourser à  la SEMI en sus 111 643,97 euros de frais d’études et de travaux décidés par la copropriété ‘prévus au budget supplémentaire de juillet 2009), soit un total de 256 306,97 euros.
Pour le Maire, cette décision était justifiée par les difficultés financières de la SEMI depuis le départ en 2004 de la société de location de voitures qui avait laissé 183 places vides au Parking du théâtre. Cela s’appelle dans le rapport de présentation « Apurer le passé »

 

(questions 20 et 21)