Conseil du 10 février 2015, point N°3 : majoration de la taxe d'habitation pour les résidences secondaires

LogementNous votons l’instauration d’une majoration de 20 % de la taxe d’habitation des logements meublés non affectés à l’habitation principale. Ceci est la transposition d’une mesure de la Loi de Finances 2014.

Cette mesure n’aura pas le même impact qu’à Paris car elle ne concerne que peu de résidences sévriennes (1.5%), elle génèrera 40 000 € de recettes. A cette occasion, le maire précise qu’il s’engage à ce que la ville n’ira pas au-delà des 25 % de logements sociaux (elle est à 24%) afin de préserver la diversité. Ce taux relativement élevé pour le 92 n’est pas le fruit des actions des précédentes mandatures. Sur ce point, il n’y a aucune rupture avec la précédente équipe et les villes voisines. Comme si logement social apportait tous les maux dans la ville. Les architectes et urbanistes ont fait des progrès depuis la construction des immeubles construits dans l’urgence de l’après-guerre et des années 60/70.

 

Pour lire l'intervention de Catherine Candelier, cliquez ici


Pour lire le texte de la délibération, cliquez ici