Temps difficiles pour les commerces de Sèvres...


rue P Midrin

 

Les travaux de la rue Pierre Midrin, s’ils sont destinés à redessiner cette partie du centre ville ont du mal à se terminer. Ceci porte préjudice aux commerçants de la rue qui voient la fréquentation de leur commerce diminuer et leurs recettes chuter. Cette situation peut fragiliser la situation de certains d’entre eux, dont les charges fixes, comme les loyers, sont très élevées et ne cessent d’augmenter lors des renouvellements de baux par exemple.

 

L’attribution de la gestion du stationnement à une société privée, en supprimant les créneaux de stationnement gratuits entre 12 et 14h, a déjà réduit la fréquentation des magasins à l’heure de midi. Il serait pas inutile que la municipalité se préoccupe un peu plus de cette situation. Des places avec une durée de stationnement limitée pour faire ses courses, avec un tarif gratuit pourraient être déployées dans Sèvres. Lors de travaux  tels que ceux de la rue Pierre Midrin, la municipalité pourrait allouer une indemnité aux commerçants afin de compenser le préjudice subi pendant la durée des travaux et aider à financer les charges fixes, comme une partie du loyer. Mais il ne semble pas que ces dispositions soient à l’ordre du jour. Nous souhaitons que tous les commerces de la rue Pierre Midrin puissent tenir pendant cette période.