Lettre de Frédéric Durdux n°3

 durdux

 Chères Sévriennes, chers Sévriens,

Vous êtes nombreux à manifester votre intérêt pour notre idée de prolongation de la ligne 9 du métro vers Sèvres.

Cette idée, je souhaite la porter non seulement pour notre ville, qui a besoin de ce métro, mais aussi dans un cadre plus général de construction du réseau de transport en commun de notre Région.

 

 

Il suffit de regarder les conditions de circulation dans l’avenue de l’Europe et la Grande Rue vers le Pont de Sèvres pour réaliser qu’il est indispensable de franchir une étape vers un système de transports en commun efficace le long de cet axe. Nombre d’entre vous rejoignent péniblement chaque matin la station de la ligne 9 du métro Pont de Sèvres et m’ont exprimé leur souhait de voir cette ligne prolongée vers Sèvres. En sens inverse, de nombreux Franciliens viennent dans notre commune pour y travailler, nous devons également faciliter leurs déplacements.

 

Ce prolongement renforcera aussi l’attractivité de notre ville et y favorisera les créations d’emploi.

 

Candidat à la Mairie de Sèvres, je suis égale- ment candidat à l’assemblée de la Métropole du Grand  Paris  (MGP), puisque la loi MGP prévoit que chaque Maire de la Métropole y siège. J’y défendrai aussi bien les intérêts de Sèvres que ceux de la Métropole toute entière : le réseau de transport en commun de notre agglomération doit être complété, notamment entre Viroflay Rive Gauche, qui devient une gare d’échanges importante en connectant la ligne N du Transi- lien, le RER C et, dès 2015, le nouveau tramway T6. Prolonger la ligne 9 du métro jusqu’à Viroflay Rive Gauche offrira aux usagers une desserte de Boulogne et Paris-Ouest efficace et rapide. De- puis Sèvres, nous pourrons ainsi rejoindre Vélizy en changeant à Viroflay Rive Gauche.

 

Ironie de l’histoire : il y a 80 ans, en 1934, la ligne 9 du métro arrivait au Pont de Sèvres. Dans le même temps, le petit tramway qui reliait Paris à Versailles en passant par la Grande rue de Sèvres disparaissait. Depuis, la population de Sèvres a doublé, mais… toujours pas de métro ! Et le bus 171 complètement saturé et noyé dans la circulation n’offre pas le service attendu.

 

Pour devenir réalité, ce projet de métro doit être porté, soutenu et défendu par les élus locaux. Je regrette que, depuis 30 ans aucune action en ce sens n’ait été entreprise pour Sèvres. Je veux en finir avec cette inaction. C’est pourquoi, dans notre projet municipal, nous mettons la lumière sur ce thème, en nommant notre liste « Un métro pour Sèvres ». Notre programme comprendra bien sûr beaucoup d’autres propositions !

Alors à très bientôt à Sèvres !