Au quartier Danton

Au Conseil Municipal du 9 mars, le groupe socialiste a relayé l’exaspération des habitants de l’ex-résidence Opievoy de Danton. En effet, leur résidence est construite sur une dalle qui dessert non seulement les immeubles, mais aussi plusieurs équipements publics comme l’École du Parc Cheviron, la crèche municipale gérée par Chaville, la salle Cézanne et un jardin d’enfants de la ville.

Alors que le nettoyage était pris en charge depuis plus de 30 ans par la ville puis par GPSO, il a été mis à la charge des locataires, entraînant l’incompréhension et la colère de ceux-ci.

Il faut aussi rappeler que cette résidence supporte le taux d’imposition locale le plus élevé de la ville. Le Maire interpellé sur le sujet du coût du nettoyage, a répondu qu’il comprenait le ressentiment des habitants du quartier et qu’il avait lancé un dialogue avec le bailleur social de la résidence pour discuter de la prise en charge de ces frais de nettoyage.