Immigration parlons en

Débat public à  Chaville le 6 mai 2008 à  20 heures à  l'Atrium de Chaville
Après la grève de sans papier employés depuis plusieurs années dans la restauration, le bà¢timent ou les entreprises de nettoyage, payant des impôts, cotisant à  l'urssaf aux assedics et à  la Cnav et n'ayant en contrepartie droit à  aucune prestation sociale car ils sont sans papier, les français découvrent enfin que ce sont eux qui sont exploités et non eux qui exploitent les français. Pour lire le film, cliquez ici ou sur l'image

Comment l'Urssaf, les assedics ou le ministère des finances peuvent ils recevoir depuis plus de dix ans pour certains sans papiers plusieurs déclarations de revenus au nom du même contribuable sans réagir ? De recettes sans dépense en contrepartie c'est bon à  prendre !!
Comment des employeurs peuvent ils ignorer aussi longtemps que leurs salariés sont en situation irrégulières et ont dà» être embauchés en présentant des faux papiers ? Leur impossibilité due à  leur statut de clandestin de pouvoir revendiquer un meilleur salaire ou le paiement d'heures supplémentaires non rémunérées qu'on leur impose explique certainement cela. Cette main d'oeuvre bon marché permet de mettre en concurrence les travailleurs en situation régulière sur le marché de l'emploi. Le président de la fédération des restaurateurs de France parle de 50 000 sans papiers qui seraient employés dans ce secteur dans ces conditions et on avance le chiffre de plus de 300 000 pour l'ensemble des travailleurs sans papier ayant un emploi, sans compter les employés non déclarés par leurs employeurs . Pour débattre de tout cela, venez participer au grand débat public à  Chaville le 6 mai 2008 à  20 heures organisé en commun par plusieurs associations et partis politiques.