Bilan social du CCAS

bilan socialPrésenté au Conseil municipal du 13 décembre 2012, le bilan social du CCAS propose chaque année un tableau fouillé et complet de l’ensemble des actions menées à Sèvres dans le domaine social tant par le CCAS que par les partenaires avec lesquels il est en relation. Un de nos principaux regrets est que ce travail ne soit pas plus largement diffusé à l’ensemble de ces partenaires. En allant au-delà des actions menées qui concernent le plus souvent les personnes âgées (même si l’Escale est un contre-exemple de ce choix prioritaire).

En le lisant, on constate que la situation d’une partie des Sévriens pauvres ne s’améliore pas, je prendrai 3 exemples pour conforter cette affirmation

 

- Au niveau du logement, le nombre de demandeurs de logement social était de 807 en 2010 (dont 642 sévriens) contre 541 en 2010, et seulement 51 familles ont pu être relogées à Sèvres ; même si le parc de logements sociaux à Sèvres est de 24,03%, il ne répond pas, loin de là à la demande.

- le nombre de bénéficiaires du RSA payés au 31 décembre 2011 à Sèvres  est de 388, mais une analyse que nous avons menée récemment sur les dossiers réalisés par les assistantes sociales de Sèvres montre que, si les données fournies sont exactes, un nombre bien plus important, notamment de travailleurs pauvres ne bénéficie pas du RSA parce qu’il n’en fait pas la demande, ce que corroborent les études menées par Philippe Warin au plan national.

- La distribution de vivres de l’épicerie de solidarité a augmenté de plus de 30% en 2012, concernant plus de 500 personnes, le CCAS a suivi augmentant sa subvention de près de 13% ; mais au delà de cet aspect financier c’est près de 100 personnes qui ont participé à la collecte de la Banque alimentaire en novembre 2012, collectant près de 9 tonnes de produits ce qui pose des problèmes de logistique importants aux responsables malgré l’appui significatif de la municipalité au ramassage des cartons dans les magasins.

 

Pour lire le texte de la délibération

Pour lire le bilan social dans son intégralité, cliquez ici

Pour lire l'intervention des Verts