Quel avenir pour l'ancienne gare du Pont de Sèvres ?

Pour participer à la concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres sur le site du PS, cliquez ici

Pour décharger le formulaire de concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres et le renvoyer par la poste, cliquez ici

Refonder l'école : un débat à fort enjeu pour l'avenir

ecole

A l’heure où le projet de loi est en discussion au Parlement, la section locale du PS a organisé le 25 février un atelier-débat : « Refonder l’Ecole ».
L’opinion publique n’en a guère conscience, mais les données s’accumulent, concordantes. L’origine sociale pèse fort sur les résultats et, chaque année, 1 élève sur 6 sort sans diplôme. Quand 4 enfants sur 10 sont en échec dès la fin du primaire, ce ne sont plus les élèves qui ont des difficultés, c’est l’Ecole qui dysfonctionne.


De ce débat, animé par Bénédicte Maquart et Pascal Buchet, maire de Fontenay-aux-Roses, il ressort la nécessité :

 


- de changer les pratiques pédagogiques des enseignants, leur formation étant un enjeu majeur. Vincent Peillon défend une refondation pédagogique. Revenir sur les mesures néfastes prises sous Nicolas Sarkozy ne suffira pas, réinjecter des moyens non plus. 60 000 postes, c’est déjà un effort exceptionnel, et on ne peut pas se contenter de donner plus de moyens pour faire la même chose alors que ce qui est fait n’est pas assez efficace et équitable.


- de reconnaître le rôle des collectivités locales pour construire un « projet éducatif territorial » associant tous les partenaires : enseignants, animateurs du périscolaire, parents, bénévoles... Mais l’Etat ne peut se décharger de ses responsabilités, et il doit veiller à ne pas laisser se creuser des inégalités.


- de convaincre, de mobiliser et d’accompagner l’ensemble des acteurs, condition impérative souvent négligée, hélas, du succès d’une réforme fondamentale pour chacun des jeunes comme pour l’avenir du pays.


Un ministre progressiste comme Vincent Peillon, c’est une chance pour l’Ecole, qui n’a connu depuis bien longtemps que des ministres conservateurs, de droite et de gauche.
Le changement, c’est maintenant – en éducation, ce doit être tout de suite.

 

 

Pour lire le compte rendu, cliquez ici

Lire aussi : REFONDER L’ECOLE : UNE PRIORITE INCONTESTABLE par Danièle Amsellem-Zelic sur le site de la section socialiste de Levallois
http://levallois.parti-socialiste.fr/refonder-lecole-une-priorite-incontestable/

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn