L'éducation de nos enfants : priorité de François Hollande

Depuis  5 ans, nous assistons à une lente mais réelle dégradation de l’éducation nationale : suppression de la formation initiale des maîtres qui fragilise les jeunes enseignants, revalorisation des salaires annoncée mais très partiellement réalisée, suppression de 12 000 postes par an alors même que la France est championne d’Europe de la natalité depuis 10 ans, ce qui se traduit à Sèvres par des classes de lycée à 36 élèves !  Il est temps  maintenant que l’école redevienne le socle du progrès et que l’éducation soit au cœur de l’action publique. C’est le projet de François Hollande qui prévoit la création de 60 000 postes supplémentaires d'enseignement et d'encadrement en 5 ans, tout en garantissant une stabilité globale des effectifs de la fonction publique d'Etat. Ces 60 000 postes seront prioritairement affectés aux écoles maternelles et primaires, car c'est là le point de départ de l'échec scolaire. Pour les plus jeunes, l’accueil des moins de 3 ans en maternelle sera une priorité. Pour les élèves les plus en difficulté, un accompagnement vraiment personnalisé sera mis en place. Coordonnée avec des réformes de structures sur les rythmes scolaires, la formation des enseignants ou les filières professionnelles et technologiques, cette politique se donne un objectif : réduire de moitié le taux d'échec scolaire d'ici la fin du mandat.

On ne peut plus attendre, il en va de l’avenir de nos enfants : avec François Hollande, le changement c’est maintenant !