Quel avenir pour l'ancienne gare du Pont de Sèvres ?

Pour participer à la concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres sur le site du PS, cliquez ici

Pour décharger le formulaire de concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres et le renvoyer par la poste, cliquez ici

Monsieur le Maire, pourquoi ne baissez-vous pas les impots des Sévriens

eurosLe maire va claironner dans tout Sèvres que les taux des impôts (taxe d’habitation et taxe foncière) des Sévriens n’augmenteront pas en 2013.

 

Sachez-le, c’est faux !

Certes, le taux communal des impôts n’augmentera pas en 2013. Mais la taxe d’habitation prélevée sur les ménages sévriens par GPSO augmentera, elle, de 9 %. Qui plus est, GPSO crée une taxe foncière communautaire dont le taux est fixé à 0,65 %.

 

Là est la supercherie.

Car le produit de ces hausses des impôts communautaires sera reversé directement à la ville de Sèvres qui se verra ainsi dotée de 660 000 € supplémentaires de la part de GPSO en 2013.

C’est simple et il suffisait d’y penser. En année électorale, le maire n’augmente pas les impôts et laisse GPSO, organisme éloigné et technocratique peu connu des Sévriens, le faire. Il empoche par contre le produit de ces hausses et le tour est joué !

 

Que va-t-il en faire ?

Il le dit sans détour : augmenter le taux d’épargne de la ville, non pas pour investir, mais pour se désendetter plus vite. Outre que le désendettement n’est certainement pas une priorité, à quoi sert d’augmenter encore la cagnotte de la ville, alors que le budget communal n’augmente pas ?

A l’inverse, le maire a aujourd’hui l’opportunité de baisser enfin les impôts des Sévriens, comme d’autres villes proches le font. La baisse pourrait être d’au moins 500 000 €.

Mais il ne le fait pas et continue à ponctionner, inutilement, le pouvoir d’achat des ménages sévriens. Pourquoi ?

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn