Adhésion de la ville de Sèvres au syndicat mixte ouvert d’études Paris Métropole

paris-metropoleMonsieur le maire, il n’est pas inutile lors de ce conseil municipal du 1er juillet 2010,  contrairement à ce que vous venez de dire, de revenir sur l’historique de cette adhésion compliquée de notre ville de Sèvres au syndicat mixte d’études « Paris Métropole ». Les visées politiciennes ne sont pas absentes de vos revirements successifs et il me semble bon de les rappeler aujourd’hui pour éviter qu’elles ne se reproduisent demain.

C’est en juin 2008, et non juin 2009 comme vous voudriez le faire croire, qu’a été décidée la transformation de la conférence métropolitaine en syndicat mixte d’études. Et dès février 2009, les élus Verts de notre conseil proposaient un vœu d’adhésion de notre ville à ce syndicat. Ce vœu vous l’avez fait rejeter par votre majorité. Et pourtant, premier revirement, au printemps 2009, vous nous annonciez la décision du département 92 d’adhérer à ce syndicat, précisant même que c’est vous qui le représenteriez dans cette instance. Las, changement de cap pendant l’été 2009, les élections régionales se profilent, plus question d’adhérer à Paris Métropole qui est alors majoritairement composé de collectivités de gauche. Et du coup, vous participez à la création du syndicat mixte concurrent « Île de France Métropole ». Ainsi, en octobre 2009, vous faites rejeter à nouveau par votre majorité un vœu d’adhésion à Paris Métropole présenté par notre groupe.
Avant dernier épisode : Les élections régionales, dont le résultat sans ambigüité en faveur de la liste de gauche enterre de facto votre projet d’Île de France Métropole.
Dernier épisode : A l’Elysée, la rencontre entre le Président de la République, le Maire de Paris, B.Delanoë et le Président de la Région, J.P.Huchon, qui a deux conséquences positives :
1)Le syndicat d’étude Paris Métropole est définitivement acté et deviendra un lieu de pluralité politique, ce qui est bien.
2) Le SDRIF, qui sera certainement amendé, ce qui est normal, car il doit être actualisé, reprend un cours de vie normal après avoir été bloqué pendant plus de deux ans par l’UMP.
Un peu de sérénité revient dans le débat.
Je veux donc me féliciter au nom du groupe des élus socialistes, que notre ville participe à ce syndicat qui se donne pour ambition, notamment, de répondre plus efficacement aux besoins urgents des habitants de l’Île de France, et d’impulser une plus grande solidarité fiscale et financière entre les collectivités locales du territoire. Je sais que cette idée de solidarité fiscale et financière fait grincer pas mal de dents, notamment à GPSO, mais en adhérant à ce syndicat, vous vous y engagez.
Permettez-moi enfin une mise en garde, compte tenu des tergiversations qui vous ont amené à refuser, puis à accepter plusieurs fois de suite cette adhésion : Ne transformez pas ce syndicat mixte d’étude en lieu de joute politique, où en un lieu de rapport de force permanent entre gauche et droite, par exemple dans un rapport de force stérile entre ceux qui soutiennent le grand 8 de Christian Blanc et ceux qui soutiennent le projet Arc Express de la région. Celui qui s’y risquerait serait perdant aux yeux des Franciliens.