Thomas Jefferson, un visionnaire

GPSOLe peuple est le seul sur lequel nous puissions compter pour préserver notre liberté

par Thomas Jefferson, 3eme président des Etats-Unis (1801-1809)

Il écrivait en 1802 à propos des banques

Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis.

A méditer