Traité transatlantique : Un accord de juste échange sinon rien

Les négociations ouvertes entre l’Europe et les Etats unis sur un partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TAFTA) s’est imposé comme un point de clivage entre les candidats aux élections du 25 mai. La tribune publiée dans le Monde par Pervenche Berès avec le collectif des candidats socialistes précise de manière claire leur position et tord le cou à des affirmations fausses lues ici ou là.  

Sa vision de la mondialisation, c’est le juste échange, « celui ou la protection sociale, nos préférences collectives dans la santé ou l’environnement sont défendus et non bradés au profit du tout marché du libre échange » Après que les services audiovisuels, la culture et la Défense aient été exclus du champ de la négociation à l’initiative des socialistes français, ils conditionnent leur vote au respect du haut niveau de protection de l’environnement et des normes sociales en vigueur dans l’Union européenne. Ils exigent que toute la transparence soit faite sur la négociation en cours et soit l’occasion d’organiser un débat de fond démocratique, public et transparent avec les acteurs de la société civile et les partenaires sociaux. Enfin la tribune rappelle le triple verrou démocratique préalable à l’adoption de ce traité : les chefs d’état et de gouvernement, les parlements nationaux des 28 états membres, et le parlement européen.

 

 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/05/20/un-accord-de-juste-echange-sinon-rien_4422202_3232.html