Communiqué de presse de PERVENCHE BERES

A l’initiative de François Hollande, les leaders socialistes européens se sont retrouvés aujourd’hui à La Celle-Saint-Cloud pour se doter d’une ambition européenne progressiste convergente dans la perspective du sommet de Bratislava du 16 septembre.

Nous refusons l’enlisement européen après le Brexit ; parce que personne n’aime l’incertitude, nous rappelons aux Britanniques qu’ils doivent activer l’article 50 rapidement.

En parallèle, l’Europe doit se relancer en travaillant de concert sur les trois sujets prioritaires que le contexte impose : sécurité intérieure et extérieure de l’Union européenne, emploi et cohésion sociale, jeunesse.

 

Nous le disions avant l’été : l’heure doit être à la refondation pour renouer avec la vocation d’origine de l’Union européenne, assurer la démocratie et le respect des valeurs européennes, la prospérité, la liberté et la paix par la solidarité. Les chantiers sont nombreux : défense, lutte contre le terrorisme, investissements avec un budget de la zone Euro et un deuxième volet du plan Juncker, mise en œuvre des résultats de la COP 21, taxe sur les transactions financières, fiscalité des multinationales, directive détachement des travailleurs, … L’heure de la révision du pacte de stabilité et de croissance a également sonné : les Etats membres ont besoin de plus de marges de manœuvre pour investir.

Nous nous félicitons que, sur ces sujets, les leaders socialistes européens soient en première ligne. Nous appelons nos partis et nos groupes parlementaires à prendre le relai pour une souveraineté partagée.

Pour nous, une Europe refondée sera l’outil indispensable pour faire face aux défis et menaces du XXIème siècle. Ensemble, les Européens sont plus forts !