La situation en Irak et la région fédérale du Kurdistan

 

L’État  islamique  ou  le  Califat,  anciennement appelé « L’État islamique en Irak et au Levant », - acronyme anglais ISIS, français EIIL et arabe Daech -, est un groupe terroriste composé d’une dizaine de milliers de djihadistes venus du monde entier (Moyen-Orient, Afrique du nord, Etats-Unis, Australie, Canada et Europe). Leur doctrine se base sur le wahabisme, c’est à dire l’application de l’islam selon une interprétation littérale du Coran - versets coraniques - et des hadiths - paroles du prophète Mahomet -.

 

Le 10 Juin 2014, Daech a pris le contrôle de Mossoul, capitale de la région Ninawa et deuxième grande ville de l’Irak, où vivent plusieurs communautés, notamment des chrétiens, kurdes musulmans, kurdes yézidis, kurdes shabaks, turkmènes et arabes majoritairement sunnites. Daech a continué à progresser vers Bagdad en contrôlant presque toutes les villes sunnites du nord-ouest de l’Irak. .Le 29 juin dernier, le chef de Daech « Abou Bakr al-Baghdadi » s’est proclamé Calife et a constitué son califat où la charia est appliquée à la lettre.

Dans les villes contrôlées par Daech, des crimes contre l’humanité ont été commis, notamment contre les kurdes yézidis et les chrétiens. La communauté internationale et les Nations Unies ont condamné fermement les massacres pratiqués contre les minorités kurdes yézidis et les chrétiens et ont finalement décidé d’intervenir militairement pour secourir la population civile. Une conférence internationale sur la paix et la sécurité en Irak a eu lieu le 15 Septembre 2014 à Paris à l’initiative du Président François Hollande. Suite à cet événement, les avions de chasse Rafale français ont effectué leur première frappe aérienne contre Daech le 19 Septembre 2014 et la France a annoncé que d’autres frappes auraient lieu dans les semaines qui viennent.

Les peshmergas (le mot peshmergas signifie «ceux qui vont au-devant de la mort») constituent la force armée du Kurdistan d’Irak, connue pour défendre la population civile, les minorités persécutées par Daech et les groupes armés.

Aujourd’hui, les frappes aériennes de la coalition et les opérations terrestres des peshmergas et de l’armée irakienne ont pour but d’éradiquer le terrorisme de l’Irak.

 

Pour l’Action sévrienne,
Luai JAFF, Président de KESCC

Centre Kurde pour l’Education, la Science et la Culture