Face à  la crise que proposent les socialistes européens

les socialistes face à  la criseA cette question, fil rouge de la réunion au SEL le 19 mai, Pervenche Berès a répondu  en proposant un plan de relance de grande ampleur financé par un emprunt européen. Elle a rappelé que, par le passé, la Commission avait su lancer un emprunt pour soutenir les nouveaux entrants de l'Europe de l'est. Face à  la crise, il ne suffit pas d'en attendre la sortie comme le fait la ministre Christine Lagarde,  il faut  agir activement.
Pervenche Berès  a  fustigé l'inertie de l'équipe Barroso ainsi que  de  la majorité  sortante du parti populaire européen (PPE) au Parlement européen dont font partie les députés français de l'UMP. La politique actuelle du PPE et de Barroso, par son impuissance et son absence de stratégie, laisse planer  la menace d 'un enlisement dans la crise comme cela a été le cas au Japon dans les années 90.

Le Parti socialiste européen (PSE) propose  à  l'inverse   de relancer l'économie de l'Union européenne à  partir d'un diagnostic juste des causes de la crise  et en faisant preuve de solidarité avec les pays de l'Union  européenne les plus touchés et  les plus démunis face à  la crise, en particulier les pays de l'Europe centrale et de l'est.
 Le PSE propose aussi la préservation des services publics,  affaiblis par la dérégulation actuelle, notamment dans le domaine de la santé,  de  l'énergie,  des transports  et des services postaux. Le PSE propose en outre de progresser vers une Europe sociale  par la mise en place d'un bouclier social et d'un salaire minimum européen. Ces actions  permettront  de  réaliser progressivement une Europe différente, démocratique, proche des citoyens, celle dont rêvaient les pères fondateurs.