Approbation du budget supplémentaire de l'exercice 2008

Au conseil municipal du 3 juillet 2008
Luc Blanchard intervient à  propos des recettes d'investissement. Il déplore que la ville n'ait pas obtenu les subventions du Centre national pour le développement du sport pour la réhabilitation du stade des Fontaines ; cela nous coà»te 240 000 euros ! Le fait que des sommes aussi importantes soient ajoutées aux coà»ts supportés par la ville nous amène à  nous demander si les budgets prévisionnels présentés au conseil sont sérieux. A propos des dépenses d'investissement, il regrette que la ville qui renouvelle cinq véhicules n'ait pas choisi des véhicules propres et, à  propos de l'installation de caméras de vidéo-surveillance à  l'entrée de la mairie, il s'inquiète de l'introduction à  Sèvres d'un dispositif qui pose plus de
problèmes qu'il n'en règle.

Le maire regrette, lui aussi, que les subventions n'aient pas été obtenues mais il relativise. Le stade des Fontaines a bénéficié de nombreuses subventions et il est beaucoup plus utilisé grà¢ce à  la pelouse synthétique. Il zappe la question sur les véhicules propres et tente de rassurer sur la vidéo surveillance. Il ne s'agit pas de filmer la rue mais simplement les
entrées et sorties de la mairie.
Jacques Blandin intervient ensuite pour noter que ce budget supplémentaire, établi trois mois après l'élection municipale, n'ouvre aucune perspective sur les promesses électorales du maire (MJC, centre ville, carrefour€¦). Il s'inquiète, par ailleurs, de la perte de recette sur la taxe professionnelle de Peugeot. Il constate également les surcoà»ts sur l'ensemble des travaux en cours. Il demande que l'opposition soit associée aux groupes de travail sur la gestion des projets et sur la prospective financière.
Le maire répond que ce budget supplémentaire ne représente que 6% du budget primitif, une partie relativement faible. Il donne des explications quant à  la perte de la taxe professionnelle Peugeot-Vélizy. La taxe n'est perçue que si plus de 60 salariés vivent sur la commune. En 2006, nous en avions 62 et en 2007, 57. Il conclut en suggérant à  ceux qui connaissent des salariés de Peugeot de les inciter à  venir habiter la commune. L'opposition vote contre ce budget supplémentaire, à  l'exception de Pascal Giafferi et de Salima Quatrehomme qui s'abstiennent.