Subvention école Jeanne d'Arc

Au conseil municipal du 3 juillet 2008
Frédéric Durdux intervient pour demander que le coà»t par élève soit partagé entre les coà»ts fixes, indépendants du nombre d'élèves concernés et les coà»ts proportionnels, ce qui ne figure pas dans le calcul de la municipalité. Il précise qu'il y a quelque chose de choquant à  financer sur fonds publics les écoles privées, hors Sèvres, qui accueillent des élèves sévriens quand des fermetures de classes sont prévues dans les années à  venir dans les écoles publiques et que des services comme le ramassage scolaire ou les équipements informatiques ne sont pas financés à  hauteur des besoins à  Sèvres.
Le maire concède que la question du financement des établissements privés hors du territoire communal fait débat au sein de l'Association des Maires de France (AMF) et répond qu'il s'agit d'une mesure conservatoire et que nous payons pour l'instant le minimum. Cela paraît bien nébuleux.