Projet d'adhésion de la communauté d'agglomération val de Seine au projet Autolib

autolibCe dispositif présenté au Consiel municipal du 26 mars 2009 propose de mettre en libre-service des véhicules propres pour les déplacements des usagers résidents. Sur le modèle des Velib, ils peuvent être pris dans une station et déposés dans une autre. Deux stations avec 6 voitures seraient ouvertes à  Sèvres. Ils s'appuient sur le principe : une voiture partagée = 6 voitures individuelles = 20 conducteurs.
Pour Jacques Blandin, ce projet s'appuie sur le succès du Velib, mais peut on le décalquer pour des véhicules. Pour décider en connaissance de cause, il faudrait répondre à  quelques questions : comment s'organise le retour dans les stations de banlieue des véhicules utilisés pour aller des communes plus éloignées vers Paris, et quel sera le coà»t réel de cette opération. Que veut dire exactement l'expression véhicules propres (voir aussi l'intervention des Verts).