Voeu du Conseil municipal de Sèvres pour le sommet de Copenhague

ultimatumVœu relatif à l’appel « ultimatum Climatique » présenté par le groupe des élus Verts et des élus Socialistes au Conseil Municipal de Sèvres le 15 octobre 2009. Après adjonction par la majorité du paragraphe relatif au Grenelle de l'environnement est voté à l'unanimité du Conseil Municipal

Le climat est l’un des enjeux planétaires du siècle qui vient. La communauté scientifique internationale a fixé un impératif : stabiliser le climat à un niveau de réchauffement inférieur à 2°C , sous peine de conséquences environnementales et humanitaires majeures pour l’ensemble de la planète.
Dans la suite du protocole de Kyoto, se tiendra à Copenhague du 7 au 19 décembre prochain, le sommet de l’ONU où les Etats du monde entier ont le devoir de parvenir à un accord ambitieux pour enrayer l’inéluctable progression du dérèglement climatique.
Il est crucial que cette négociation internationale se traduise par des engagements forts, notamment de la part des pays industrialisés, qui ont une responsabilité historique et dont les émissions doivent impérativement décroître de 40% d’ici 2020 et de 80% d’ici 2050. Les pays émergeants ont également un rôle stratégique à jouer, afin que leur légitime aspiration au bien être se fasse dans le cadre de nouveaux modèles de développement, sobres en carbone.
Cette exigence, vitale pour la planète, est accompagnée d’une forte mobilisation citoyenne et associative, qui se traduit par de nombreuses initiatives dont l’appel « l’Ultimatum climatique » (www.copenhague-2009.com), lancé par une douzaine d’ONG françaises, en vue de peser sur l’engagement de la France dans les négociations de Copenhague

Aussi,

Le Conseil municipal de Sèvres émet le vœu que la Ville de Sèvres devienne officiellement signataire et promoteur de l’appel « l’Ultimatum climatique », dont les initiateurs comptent atteindre 1 million de signataires, en vue de peser sur des accords de haut niveau à Copenhague en décembre prochain.

Il fait confiance au Président de la République, auquel est adressé cet appel, pour poursuivre son action ambitieuse et déterminée en faveur du développement durable et pour lutter contre le dérèglement climatique, dans la continuité du Grenelle de l’Environnement.