Atelier débat à Sèvres sur la gauche, la crise, l’emploi

logo PSLes socialistes de Sèvres, Ville d’Avray, Vaucresson ont organisé le 22 janvier à Sèvres, un atelier débat : la gauche, l’emploi, la crise devant une assistance composée de socialistes et de sympathisants. Les intervenants issus venaient tous deux du monde de l’entreprise, l’un comme directeur d’entreprise, l’autre comme responsable syndical, ils ont débattu avec le public des marges de manœuvre pour relancer l’emploi et la croissance.

Pour lire le document, cliquez ici

 

Les socialistes de Sèvres, Ville d’Avray, Vaucresson souhaitent partager les pistes de travail développées au cours de cette soirée avec le public de leurs villes, mais aussi avec les politiques en charge de ces problèmes tant élus que gouvernants.

Au cours de ce débat, ils ont fait un bref rappel du contexte (financiarisation de l’économie, dérégulation et concurrence exacerbée, montée de la précarité) et mis en perspective les forces et faiblesses de l’économie française, par comparaison avec l’économie allemande.

Leurs analyses ont convergé sur les marges de manœuvre à développer :

- Les accords récents entre patronat et syndicat, à travers une relation compétitivité-flexibilité qui correspond à la réalité des entreprises et le dialogue social comme une nécessité absolue pour remettre la croissance sur les rails.

- La nécessité d’aider à la croissance des entreprises de taille intermédiaire, pour cela, développer la compétence managériale des patrons de PME, créer des solidarités entre entreprises dans le cadre de filières industrielles.

- Le choix d’accompagner par des mesures incitatives, les mouvements de relocalisations ou les initiatives de salariés pour relancer leur activité et valoriser leur savoir-faire.

- La création de la BPI pour faciliter leur accès au financement en donnant un pouvoir accru aux Régions.

- Le choix de développer des formations tout au long de la vie (droits portables à la formation continus, école de la deuxième chance, …) pour mieux accompagner l’insertion professionnelle

En conclusion, on ne peut pas compter seulement sur les forces du marché, c’est aux pouvoirs publics d’engager des actions de conversion de l’économie en jouant sur le long terme. La mise en place en 2013 d’un Commissariat à l’analyse prospective et stratégique va dans ce sens.

En contrepoint de ces interventions, d’autres voix ont pu se faire entendre sur la précarité nous les joignons à ce document.

Si vous souhaitez nous faire partager vos réactions à cet envoi, écrivez à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.