La SEMI à bout de souffle

SEMIDans Le Sévrien du mois d’avril, le Directeur de La SEMI s’indigne de l’appréciation des élus socialistes sur le fonctionnement de la SEMI. Pourtant les chiffres sont factuels ; dans l’enquête de satisfaction qu’il cite, 42 % des locataires ne sont pas satisfaits du fonctionnement de leur chauffage,  plus de 40 % sont insatisfaits de la qualité des interventions dans les parties communes, 44 % insatisfaits des sanitaires de leur logement, 55 % insatisfaits des délais d’intervention, et 74 % insatisfaits du fonctionnement des ascenseurs !

Il n’y a pas de quoi pavoiser. Le Directeur de la SEMI devrait consacrer son énergie à résoudre les problèmes des locataires plutôt que de nier l’évidence. Par ailleurs, il faut rappeler que le plan stratégique de la SEMI a révélé la très mauvaise qualité énergétique du parc : 74 % du patrimoine est directement concerné par le Grenelle de l’environnement et 53 % du parc composé de logements en classe E, F et G, c'est-à-dire de qualité énergétique très mauvaise à déplorable. Et aucun plan n’est à l’étude pour améliorer cette situation.
Avec un coût de l’énergie en rapide augmentation, les locataires vont avoir de plus en plus de mal à payer leurs notes de chauffage !