SEMI SEVRES programme de réhabilitation et de grosses réparations

SEMIAu Conseil municipal du 21 juin 2012, la subvention que la mairie se propose de verser à la SEMI couvre l’intégralité du plan de travaux 2012 de la SEMi, c’est une aide bienvenue de la part de la part de la ville, mais cela indique par ailleurs que la SEMI sans ce plan d’aide de la mairie ne peut pas entretenir et moderniser son parc. Elle est donc très dépendante des subventions de la ville

Dans les travaux prévus cette année sont focalisées sur deux axes de travail, la modernisation et mise aux normes d’ascenseurs et la réalisation de diagnostics énergétiques dans les résidences qui tombent dans le cadre du Grenelle de l’environnement. La démarche répond aux demandes que nous avions pu formuler lors de précédents conseils. Nous avions beaucoup insisté lors des précédents conseils pour que l’on évalue globalement l’ensemble des travaux à effectuer   sur la SEMI en matière de rénovation énergétique, les diagnostics en cours permettront d’évaluer tout le parc soumis au Grenelle… Ici on va estimer les travaux nécessaires et les solutions techniques possibles pour le parc entrant dans les catégories E, F et G de la SEMI soit 50%. Le premier diagnostic énergétique conduit sur la résidence postillons Bruyère a conduit à une estimation de 1,5MEur pour réduire de 60% la conso énergétique sur 140 logements soit 11000 à 12000 Euros par logement. Ce sont des travaux que al SEMI ne pourra supporter seule, et la convention de réhabilitation passé avec la ville ne suffira pas, il faudra trouver des concours extérieurs, d’autres subventions ou financements. Nous aurons dans les prochaines semaines une idée de l’enveloppe globale pour effectuer cette rénovation, il faudra effectuer ces travaux en permettant aux locataires de bénéficier intégralement de la baisse du coût de la consommation énergétique

Explication

Ces rénovations sont indispensables, que ce sont sur le plan écologique, social car elles  vont permettre de rendre du pouvoir d’achats aux ménages en diminuant leurs charges d’énergie, elles vont générer des travaux avec de la Main d’Oeuvre locale, donc de l’emploi, et alléger la facture énergétique générale du pays, ou permettre de diminuer la conso d’électricité, donc on aura à terme besoin de moins de centrales nucléaires par exemple. Nous allons avoir dans les mois qui viennent une idée de l’ensemble des travaux à réaliser et il faudra faire en sorte que le financement de ces travaux ne soient pas répercutés sur les locataires.

 

Pour lire le texte de la délibération