Un dialogue social encore plus ambitieux pour défendre l'emploi en 2016

Depuis 2013, de nombreux accords nationaux importants ont été signés dont certains ont en- suite fait l’objet d’une loi : sécurisation de l’emploi ; loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle qui a créé le Compte Personnel de Formation – CPF – c’est-à-dire de nouveaux droits attachés à la personne, transférables d’un employeur à un autre ; enfin loi sur le dia- logue social à l’été 2015. L’objectif du CPF est de permettre aux salariés d’accéder au socle de base des connaissances nécessaires, et d’inciter au développement des compétences pour pouvoir créer et innover. Cette loi introduit une philosophie nouvelle en donnant plus de responsabilités aux employeurs pour développer les compétences de tous leurs salariés et leurs parcours professionnels. Malgré des délais restreints et la nouveauté de ce mécanisme, le CPF s’impose progressivement.

 

 

En 2016, amplifier les évolutions en faveur de l’emploi

La formation et la montée de tous en compétences étant un enjeu fort pour préparer l’avenir, innover et créer des emplois, le Président de la République a présenté le 18 janvier un vaste ensemble de mesures supplémentaires, en mettant fortement en avant la formation, dont un plan de formation de 500 000 demandeurs d’emploi, ainsi que l’apprentissage et l’alternance, mécanismes très utilisés depuis longtemps dans les entreprises allemandes.

 

Le plan annoncé est ambitieux (2 milliards d’euros), à la hauteur de l’objectif de renforcer le niveau des compétences et des qualifications des salariés en poste ou en recherche d’emploi, tout en donnant aux moins qualifiés des chances supplémentaires. Ces actions seront tournées vers les besoins identifiés bassin par bassin, et tout particulièrement vers les transitions numériques et énergétiques.

 

En 2016, le dialogue social et l’activité législative dans le domaine du travail et de l’emploi seront denses et ambitieux, notamment par la création du Compte Personnel d’Activité – CPA - qui entrera en vigueur au 1er janvier 2017, véritable socle d’un nouveau modèle social (le CPA vise à rassembler dès l’entrée d’une personne sur le marché du travail, tous ses droits utiles à la sécurisation de son par- cours professionnel, quel que soit son statut) ; par l’évolution du code du travail (loi El Khomri en préparation) ; enfin par l’impact de la numérisation sur l’économie et l’emploi (projet de loi pour une République numérique et loi Macron 2 en préparation).

Toutes ces négociations et travaux législatifs ont pour but d’adapter nos outils et normes sociales aux changements profonds de l’économie et de la société en lien avec les transitions énergétiques, environnementales et technologiques.