Edito : bonne année 2010

L’année 2009 a été difficile pour de nombreux Sévriens et plus largement pour beaucoup de nos concitoyens. Les motifs d’inquiétude sont nombreux, pour les jeunes qui peinent à trouver du travail, pour les travailleurs qui subissent le chômage, pour les familles sans logement ou mal logées, et pour d’autres encore, par exemple handicapés ou personnes âgées sans ressources. Loin de répondre à ces difficultés, le Président de la République et le gouvernement n’auront réussi qu’à creuser la dette et les déficits publics et à fragiliser encore un peu plus notre système de protection sociale.  Au plan international aussi, l’année  a été décevante, avec le semi-échec du sommet de Copenhague, malgré les efforts du Président brésilien Lula. Il y a de quoi se faire du souci pour l’avenir de notre planète !
Il subsiste pourtant des motifs d’espérer pour 2010. Le tour de France du projet socialiste conclu début décembre a permis à Martine Aubry de rencontrer une France généreuse et ouverte à la diversité, une France éprise des valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité, une France à l’opposé de la France haineuse et raciste qui a pu ici ou là s’afficher à l’occasion du débat sur l’identité nationale voulu par le Président de la République.
Nous faisons le vœu qu’en 2010 vous soyez nombreux à agir avec nous et avec tous ceux qui partagent nos valeurs pour lutter contre les inégalités et construire de façon démocratique un avenir qui rassemble tous les citoyens. Il est urgent de replacer nos valeurs, celles de justice sociale en priorité, au cœur du débat politique, et d’agir pour leur donner une réalité. Les élections régionales des 14 et 21 mars prochains, dont la  campagne vient de démarrer en Île-de-France, seront une première occasion d’atteindre ce but. Ne la manquons pas.