Un programme juste et visionnaire

Benoît Hamon, candidat du rassemblement du Parti Socialiste, d’Europe Écologie les Verts et du PRG, a réussi à insuffler un vent nouveau dans une campagne bousculée par les scandales. Des idées neuves et un programme clair: cela pourrait résumer la feuille de route qu’il propose pour le quinquennat. Voici quelques points essentiels, véritables améliorations dans la vie de nos concitoyens et dans le positionnement de notre pays sur l’échiquier européen.

 

1. Instaurer un revenu universel d’existence de 600 € en plusieurs étapes, la 1ère concernera les jeunes et les plus fragiles, soit 19 millions d’étudiants, salariés et indépendants gagnant moins de 2 200 € net par mois. Cette mesure vise donner à chacun les moyens de son autonomie et de sa liberté. S’y ajoute une revalorisation du Smic de 10 % dès le début du quinquennat.

 

 

2. Évolution vers une 6ème République, avec un septennat non renouvelable, une dose de proportionnelle aux élections législatives, la réforme du statut pénal du chef de l’État et la suppression de l’article 16 qui lui donne pleins pouvoirs en cas de crise majeure. Organisation d’un référendum sur l’extension du droit de vote aux étrangers aux élections locales.

 

3. Un 49-3 citoyen, qui permettra à 1 % du corps électoral (soit 450 000 personnes) avec un critère de représentativité nationale d’imposer au Parlement l’examen d’une proposition de loi (droit d’initiative citoyenne), de suspendre l’application d’une loi adoptée par le Parlement, jusqu’à un an après sa promulgation, pour que celle-ci soit soumise à référendum (référendum d’initiative citoyenne).

 

4. Sécurité : Augmentation et meilleure répartition des moyens pour la gendarmerie et la police (création de 5 000 postes au cours du quinquennat) et rétablissement de la police de proximité.

 

5. Fiscalité : Création d’une fiscalité sur les robots et les machines afin de financer la protection sociale / Création d’un impôt unique et progressif sur le patrimoine, fusionnant ISF et taxe foncière.

 

6. Travail : Négociation d’une nouvelle loi pour encourager la réduction du temps de travail en partenariat avec les syndicats / renforcement du compte pénibilité et du compte personnel d’activité / Reconnaissance d’un droit à la déconnexion / Mise en place d’un droit universel à la formation / Reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle / Création d’un statut unique pour tous les actifs / Lutte contre le salariat déguisé / Renforcement du syndicalisme.

 

7. En matière d’égalité Femmes / Hommes renforcement du contrôle et des sanctions contre les entreprises ne respectant pas leurs obligations légales.

 

8. Écologie : Sortie du diesel et réduction de la part d’électricité nucléaire pour atteindre 50% d’énergie renouvelable à l’horizon 2025.

 

9. Culture : Préparation d’une loi anti-concentration pour les médias et protection des sources des journalistes / 1% du PIB alloué à la Culture.

 

10. Éducation : Recrutement de 40 000 enseignants en cinq ans / Droit à la scolarisation dès l’âge de 2 ans / Mise en place d’un seuil maximum de 25 élèves par classe en CP, CE1, CE2 / Mise en place d’un service public du soutien scolaire / Un milliard d’euros supplémentaire par an sera investi dans l’enseignement supérieur et la recherche qui deviennent une priorité du quinquennat.

 

11. Santé : Lutte contre les pesticides et les perturbateurs endocriniens / Lancement d’un grand plan d’amélioration des conditions de travail à l’hôpital / Lutte contre les déserts médicaux en créant 1.500 maisons de santé / Légalisation de l’euthanasie active / Légalisation du cannabis, avec des mesures d’encadrement de la distribution pour tarir les trafics.

 

12. Europe : Plan d’investissement européen de 100 milliards d’euros / Création d’un SMIC européen / Révision de la directive des travailleurs détachés / Un moratoire sur le pacte de stabilité en forgeant une alliance inter étatique.