La rentrée du gouvernement

 La rentrée scolaire s’est cette année très bien passée, la réforme des retraites vise à rééquilibrer le système de la répartition dans la durée, tout en faisant progresser la justice, un projet de loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové présenté par Cécile Duflot, une stratégie nationale de santé présentée le 23 septembre par la ministre Marisol Touraine

 

 

La rentrée scolaire  : Cela faisait longtemps que cela n’avait pas été le cas. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a fait de l’école de la République une priorité comme en témoignent la création de 7 000 postes de professeurs, le rétablissement de la formation initiale des enseignants que la droite avait supprimée, ainsi que le recrutement d’assistants de vie scolaire supplémentaires pour favoriser la réussite des élèves handicapés. Le gouvernement a choisi d’encourager la scolarisation des enfants de moins de 3 ans car, comme l’a montré une étude récente, elle facilite les apprentissages de base quel que soit le milieu social des enfants. Les conditions de mise en œuvre de nouveaux rythmes scolaires font encore débat, mais personne ne peut nier qu’il est important d’alléger les journées des enfants et de leur réserver du temps pour des activités artistiques, culturelles et sportives.

 

La réforme des retraites : Dans l’immédiat, les cotisations augmenteront de 0,3 point sur 4 ans pour tous les régimes, sans hausse par ailleurs de la CSG et sans baisse des pensions. Afin d’adapter le système à l‘allongement de l’espérance de vie, la durée de cotisation sera augmentée d’un trimestre tous les 3 ans à partir de 2020 et jusqu’en 2035. Pour réduire les inégalités entre les hommes et les femmes, les trimestres de congé maternité seront mieux pris en compte et la majoration de pension interviendra dès le premier enfant. Pour les jeunes en apprentissage, chaque trimestre sera validé. Enfin la pénibilité du travail sera prise en considération avec la création d’un compte de prévention pénibilité.

 

Présenté par Cécile Duflot, ministre du logement et du développement durable, le projet de loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) vise à « mettre en œuvre une stratégie globale, cohérente et de grande ampleur destinée à réguler les dysfonctionnements du marché, à protéger les propriétaires et les locataires et à permettre l’accroissement de l’offre de logement ». Pour cela il prévoit plusieurs mesures phares : un encadrement des loyers ; une garantie universelle locative pour indemniser les propriétaires bailleurs des impayés de loyer ; la régulation des professions de l’immobilier et du logement ; la prévention des expulsions locatives afin de traiter le plus en amont possible les impayés de loyer ; enfin la lutte contre l’habitat indigne, le nombre de logements concernés dépassant 420 000.

 

La stratégie nationale de santé présentée le 23 septembre par la ministre Marisol Touraine propose de généraliser d’ici 2017 le tiers-payant et l’assurance complémentaire-santé afin de garantir l’accès de chacun aux soins de santé. Ce sera le cas dès 2014 pour les ménages modestes bénéficiant de l’aide à la complémentaire-santé (ACS). En contrepartie le patient sera obligé de passer par son médecin traitant pour accéder aux spécialistes, sinon il ne sera pas remboursé. Le dossier médical individualisé sera relancé. Il évitera aux patients les tracas des démarches actuelles. Chaque patient disposera dans sa région d’un « GPS de la santé » qui l’aidera à choisir qui consulter dans quelles circonstances. Enfin, pour tirer toutes les conséquences de l’affaire du médiator et des prothèses PIP les « actions collectives en justice» seront autorisées dans le domaine de la santé.