Vie politique

Droit à partir à La retraite à 60 ans pour les carrières longues

Les assurés de l’ensemble des régimes de retraite seront concernés par le rétablissement de ce droit. Ils pourront déposer leur demande dès la publication du décret et la mise en œuvre effective de ce droit interviendra le 1er novembre 2012. Ce sont plus de 110.000 personnes chaque année qui seront concernées. Son coût, 1,1 Md€ en 2013, sera intégralement financé par une augmentation des cotisations sociales «retraite» qui s’établira pour la première année à 0,1 point pour les salariés et 0,1 point pour les employeurs.

 

Et lire l'analyse du blog du Monde

Promesses de campagne et réalisations

hollande

 

L’Action sévrienne fait le point sur l’avancement des réformes promises par François Hollande, alors que le tapage médiatique de la droite, relayé par certains éditocrates incapables d’analyses sérieuses, en brouille la perception.

Pour chacun des points étudiés, lire la suite développe l'argumentaire sur la réalisation de la promesse de campagne

Lire la suite...

Lino ou Gérard, à chacun sa préférence


Lino VenturaLino Ventura et Gérard Depardieu sont de grandes figures du cinéma français.Depardieu
Leur filmographie est prestigieuse, « Touchez pas au grisbi » « Cent mille dollars au soleil » « Les tontons flingueurs » ou « La gifle »... pour Ventura « Les valseuses » « Cyrano de Bergerac » « Le dernier métro » ou « Le comte de Monte-Cristo ».... pour Depardieu comment choisir entre ces deux monstres sacrés du cinéma français ? Impossible!
Pourtant il y a une grande différence à mes yeux.
Partis de rien tous les deux, c’est le cinéma qui les a rendu célèbres mais les deux hommes n’ont pas suivi le même chemin.
Lino Ventura qui a toujours gardé sa nationalité Italienne a su rendre au pays qui l’a accueilli une partie de ce qu’il a reçu en créant dès 1982 la première maison Perce-Neige pour handicapés mentaux à Sèvres, la 22ème ayant ouvert trente ans après à Marseille.
Aujourd’hui les médias ne nous parlent que de Gérard Depardieu, dont la fortune amassée s’élèverait à plus de 120 millions d’euros selon le Wall street Journal, qui préfère quitter son pays pour payer moins d’impôts.

Lire la suite...

La seconde défaite de Nicolas Sarkozy

La réélection de Barack Obama résonne  comme une seconde défaite pour Nicolas  Sarkozy. Celui-ci n’avait-il pas proclamé  haut et fort que c’est à la crise et non à  son bilan qu’il devait son échec. A l’appui  de son raisonnement, il ajoutait que les  autres chefs de gouvernement européens  n’avaient pas réussi non plus à survivre à  la plus grave crise économique que le monde  ait affrontée depuis 1929.

Lire la suite...

Le parti socialiste en congrès à Toulouse

Le congrès de Toulouse du 26 au 28 octobre, a pour  objectif de fixer la ligne générale du Parti socialiste  et de désigner un nouveau premier secrétaire en  remplacement de Martine Aubry et une nouvelle  direction du parti à tous les échelons (section, fédération,  national) après les succès de la présidentielle  et des législatives.

Lire la suite...

Du temps pour le changement

Dans un ouvrage paru pendant la campagne présidentielle, L’Etat blessé, Jean- Noël Jeanneney, universitaire et homme politique, dresse un constat accablant des dégâts de la présidence de Nicolas Sarkozy : les contre-pouvoirs violentés, les fonctionnaires méprisés, la République à « tu et à toi », le marché débridé, la laïcité offensée, la France humiliée.
François Hollande n’a jamais fait mystère de sa volonté de rompre avec le style de son prédécesseur et de restaurer la dignité de la fonction présidentielle.

Lire la suite...

Le gouvernement au travail

Dès sa nomination, le gouvernement a ouvert plusieurs grands chantiers visant à mettre en œuvre le programme du candidat Hollande. Durant l’été, des mesures concrètes ont d’ores et déjà été mises en œuvre. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a rappelé récemment les priorités du gouvernement pour la rentrée et confirmé que rien ne se ferait sans concertation avec les partenaires sociaux

Lire la suite...

A droite comme à gauche, il faut soutenir l'action de François Hollande en Europe

C’est fait, François Hollande a été élu, la France a voté pour un socialiste pragmatique qui n’est pas un idéologue, doté d’une très forte expertise économique. D’où son programme qui a séduit une majorité de français : notamment l’attention portée à la jeunesse et la nécessité de la relance ou le besoin fort de changer la vie des autres.

Lire la suite...

Le travail : une valeur de la république pour François Hollande

« Le travail, c'est une valeur de la République, ce n'est pas l'apanage d'une famille politique, d'un camp, d'une idéologie ». Fidèle à sa démarche de rassemblement, François Hollande n’entend pas laisser Nicolas Sarkozy se poser en défenseur exclusif de la valeur travail. Le travail, pour les socialistes, « c'est l'instrument de l'émancipation, de la dignité, de l'accomplissement de soi-même, c'est aussi la seule façon de vivre dignement en toute indépendance (…).

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite...

La justice et les petits pois

Qui sont « ces gens qui se ressemblent, alignés comme des petits pois, même couleur, même gabarit, même absence de saveur » ? La saillie du Président sortant visait les magistrats.

Lire la suite...

Cet homme est dangereux pour la Nation

Nicolas Sarkozy pour récupérer quelques voix cherche à monter les français les uns contre les autres. Dernier épisode le référendum sur le chômage fait pratiquement l’unanimité contre lui.

Lire la suite...

Argent, mensonges et scandale en Sarkozie

Dans un précédent article de l’ACTION SEVRIENNE, « Sarkozy rattrapé par la justice »  nous écrivions « au cours de l’invraisemblable feuilleton Bettencourt, les français ont pu apprécier comment avec la complicité d’un Procureur de la République aux ordres, un ministre de la république avait pu, contre toute attente, se maintenir à son poste ». Le ministre était Eric Woerth qu’il fallait alors protéger envers et contre tous, chargé qu’il était de mener la « réforme » des retraites voulue et imposée par Sarkozy.

Lire la suite...

Danielle Mitterrand, une conscience irréductible

Danielle Mitterrand s’est éteinte le 22 novembre dernier à l’âge de 87 ans. Les obsèques de Danielle Mitterrand ont eu lieu à Cluny, berceau de sa famille. Les Parisiens qui n’ont pu s’y rendre se sont rassemblés sur le Pont des Arts, où des centaines de roses avaient été entrelacées dans le parapet grillagé, tandis que des ballons rouges étaient lâchés dans le ciel.

Lire la suite...

Danielle Mitterrrand, la rebelle

Elle nous a quittés.

Sa vie a été un combat politique sans concession, un engagement pour les valeurs de solidarité de la gauche, contre le terrorisme des puissances de l’argent. Elle a été de toutes les luttes pour la défense des peuples opprimés, présente là ou dans le monde, les droits de l’homme sont bafoués.

Relisez les témoignages de ceux qui l’ont approchée :

Lire la suite...

Le triomphe de la France Girondine

L’éclatant succès des primaires citoyennes et la désignation de François Hollande comme candidat des socialistes pour la présidentielle ont quelque peu éclipsé la victoire historique remportée par les socialistes et l’ensemble de la gauche au Sénat le 25 septembre dernier.

Lire la suite...

Trois émissions spéciales primaires

primaires

Trois émissions spéciales ou débats  avant le 1er tour du 9 octobre :

- Le jeudi 15 septembre, France Télévisions et Le Monde en prime time  à 20h30
- Le mercredi 28 septembre, I Télé, Europe 1, Le Parisien et les chaînes parlementaires à 18h.
- Le mercredi 5 octobre, BFM TV, RMC, Le Point et les chaînes parlementaires à 20h30

Primaires : une révolution démocratique

Les 9 et 16 octobre prochains, l’ensemble du corps électoral est appelé à désigner celle ou celui qui portera le projet socialiste pour le changement à l’élection présidentielle de 2012. Ces primaires constituent une innovation majeure dans la vie politique française, une « révolution démocratique », pour reprendre l’expression d’Arnaud Montebourg.

Lire la suite...

Les 6 candidats à l'investiture : Manuel Valls

primaires

L'énergie du changement

http://www.valls2012.org

Si nous considérons que la priorité des priorités pour gagner demain des marges de manœuvre, pour soutenir la compétitivité ou mettre le paquet sur l'école et l'emploi, c'est le désendettement, alors il faut aller jusqu'au bout et considérer que ce n'est pas 50 % des marges de manœuvre qu'il faut affecter au désendettement mais 100 %.

Lire la suite...

Les socialistes pour le changement

Loin du brouhaha médiatique des affaires et des petites phrases de toutes sortes, les socialistes continuent de préparer l’élection présidentielle selon le calendrier fixé par Martine Aubry : d’abord bâtir et proposer aux Français un  projet pour l’avenir de notre pays, et ensuite organiser les Primaires qui désigneront le candidat qui portera les couleurs des socialistes.

Lire la suite...

Le projet socialiste pour le changement

projetDans notre numéro de janvier (Action sévrienne n° 306) nous avons montré comment l’égalité réelle est au cœur de notre projet pour 2012. Mais le projet socialiste a aussi pour ambition de redresser la France en proposant un nouveau modèle de développement, et de rassembler les Français pour renouer avec la promesse républicaine.

Lire la suite...

Primaires socialistes à Sèvres

primairesDe quoi s’agit-il ?

Le Parti Socialiste, associé à d’autres partis de gauche, organise les Primaires citoyennes pour élire le/la candidat-e qu’il présentera lors de l’élection présidentielle de 2012. Chacun de vous peut voter lors de ces primaires. Concourent à cette primaire : M.Aubry, JM.Baylet (PRG), F.Hollande, A.Montebourg, S.Royal et M.Valls.

Les Primaires, C'est quand ?
Les Primaires auront lieu à l’automne, les dimanches 9 et 16 octobre 2011.

Lire la suite...

Gardons le cap: "unité, responsabilité, combativité."

Retrouvez la déclaration de Martine Aubry à l'issue du Bureau National le 17 mai 2011

Comme vous le savez j’ai souhaité réunir l’ensemble des responsables socialistes ce midi. Il le fallait, pour deux raisons, pour nous retrouver dans ce moment douloureux, pour l'un d'entre nous et pour nous tous et aussi parce que nous savons ce qu'attendent les Français, il fallait rappeler le cap. Le faire tous ensemble et c’est vraiment cet état d’esprit qui était celui du bureau national à l’instant même.

 

Lire la suite...

Sarkozy et la prime de 1000 € ? une vaste fumisterie pour les salariés !!

En 2007, Nicolas Sarkozy promettait aux Français d'être le "président du pouvoir d'achat".
En 2008 son discours avait de quoi séduire les salariés : "Mon objectif, ce serait qu'on obtienne la société des trois tiers : en cas de bénéfices, un tiers pour l'actionnaire, un tiers pour les salariés, un tiers pour l'investissement", le 26 février... 2008 !En 2011 devant des sondages catastrophiques il décide de reconquérir les classes populaires en rendant obligatoire une prime aux salariés pour augmenter leur pouvoir d’achat.Super Sarkozy décide de réduire les inégalités entre le monde du travail et celui de la finance.J’ai failli courir  à la permanence de Sèvres pour prendre ma carte à l’UMP.Mais avant j’ai voulu voir de plus près ce qui se cachait derrière cette proposition.

Lire la suite...

Projet PS

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110407.OBS0895/projet-du-ps-pour-2012-l-obs-decerne-ses-palmes.html

Sarkozy face aux français : populisme, démagogie et approximations

populismeLe 10 février dernier, Nicolas Sarkozy s’est livré, avec la complaisance de la chaîne privée TF1, à un exercice de propagande politique qui laisse peu de doutes sur ses intentions pour 2012. L’objectif pour lui est bien aujourd’hui de masquer le bilan désastreux de la politique menée depuis le début du quinquennat et de mobiliser la droite populiste afin de préparer l’entrée en campagne du Président-candidat.
Ce bilan sera bien difficile à défendre sur 2 sujets phares de la campagne de 2007:  la sécurité et l’emploi.

Lire la suite...

La démocratie bafouée

Une fois de plus, le Président de la République aura montré au cours des dernières semaines dans quel mépris il tient les Français. Après l’interminable feuilleton politicien du remaniement ministériel, il a reconduit le même Premier ministre et annoncé qu’il poursuivra sa politique d’injustice sociale que nos concitoyens rejettent pourtant massivement.

Lire la suite...

Mouvement social : 3 questions à François Hollande

Le parti socialiste peine à faire entendre sa voix dans le mouvement social actuel. Notre parti a vocation à conduire l'opposition. Ne devrait-il pas adopter une stratégie plus offensive ?

Oui. Mais comme premier parti d'opposition, nous sommes aussi force de propositions. Je reste convaincu qu'une autre réforme est possible, il nous reviendra de la faire voter à l'occasion des prochains rendez-vous sur les retraites des années à venir. Mais celle-ci sera subordonnée à un préalable incontournable, une condition impérative que les socialistes devront remplir : remporter le scrutin décisif de 2012.

Lire la suite...

Un nouveau coup de force du Gouvernement

Le Gouvernement, en la personne du ministre du Budget François Baroin, a forcé les députés de la majorité à revenir, par un unique vote bloqué, sur tout un ensemble de dispositions essentielles, votées souvent dans une unanimité gauche-droite louable.

Lire la suite...

La République abimée

En s’attaquant au droit à la retraite à 60 ans, Nicolas Sarkozy s’est aussi attaqué à un symbole.  Sa réforme veut dire : il n’y a pas de conquête sociale qui ne puisse être remise en cause. Que des millions de personnes défilent et manifestent compte peu à ses yeux. Fort de la majorité qui l’a porté au pouvoir, il bafoue sans cesse les droits de l’opposition, traitant avec mépris ses adversaires politiques, les syndicats, mais aussi les simples citoyens, allant même jusqu’à insulter l’un d’entre eux devant les caméras. Il dévalue ainsi la fonction qui est la sienne et plus largement les institutions de la République dont il est le gardien.

Lire la suite...

Edito : Quelque chose de pathétique

Il y a quelque chose à la fois de pathétique et d’inquiétant dans l’attitude du Président de la République de vouloir apparaître à tout prix sur le devant de la scène. Il voudrait être un grand homme, un héros de l‘histoire, mais n’en a pas l’envergure.

Lire la suite...

Le Tour de France révèle une formidable attente de politique et de valeurs

decentralisation

Durant ces réunions, au coeur de salles combles et motivées, nous avons fait ensemble de la politique au sens le plus noble du terme : réfléchir aux moyens de remettre la France en marche, dessiner le modèle de société que nous voulons construire, préparer ensemble l’avenir de la France dans la mondialisation. Sans tabous et sans idées préconçues. Au cours de ces échanges libres et réellement émouvants, j’ai été frappée par la générosité et l’ouverture de tous ceux qui se sont exprimés. J’ai été rassurée par l’attachement viscéral porté à l’identité de notre pays : son identité républicaine, laïque, métissée, généreuse, respectueuse des Droits de l’Homme et fidèle à son modèle social.

Lire la suite...

Rénovation, les militants ont dit

laRochelle

Merci aux 92 000 militants qui ont décidé de participer à la consultation sur la rénovation de notre Parti. Plus de 90 000 participants font de cette consultation la plus grande mobilisation militante (en dehors de nos Congrès bien sûr), derrière le référendum de 2005 sur le traité constitutionnel européen, de l’histoire de notre Parti. Votre participation est déjà une première victoire. C’était la condition pour que la feuille de route que vous venez de tracer s’impose à tous. Désormais, les primaires, le non-cumul des mandats, l’ouverture de notre Parti, tout cela va devenir réalité.

Lire la suite...

Les grands enjeux de la rentrée politique

BlandinCe qui se joue actuellement dans le rapport de force gauche/droite, ou plus précisément dans le rapport exécutif/législatif, mérite toute l’attention des Français qui trancheront par leurs votes à venir et leur mobilisation auprès des parlementaires.
La réforme territoriale engagée par N. Sarkozy sur la base des propositions de MM Balladur et Blanc effacerait, par quelques articles de loi, tout le travail mené par la gauche depuis 1984 sur la décentralisation. Elle aboutirait à une reprise en main directe des territoires par l’Etat et, disons-le clairement, par l’UMP. Cette réforme s’articule autour de quatre grands axes :
- Le redécoupage des circonscriptions
- La suppression des Conseillers généraux et des Conseillers régionaux
- Les 7 plus grandes villes passeraient sous un statut de métropoles
- Un statut spécial pour l'ile de France

Lire la suite...

Pour la rénovation, le 1er octobre VOTONS

laRochelle

La consultation du 1er octobre est un événement rare, qui n’arrive qu’une fois ou deux dans une vie de militant. Bien plus qu’un simple questionnaire, c'est un véritable referendum sur l’avenir de notre parti. Les décisions issues de ce vote seront inscrites dans nos statuts et s'imposeront à tous les socialistes. Elles vont révolutionner le Parti socialiste et, au-delà, toute notre vie démocratique.

Lire la suite...

Rénovation - le 1er octobre, vous avez la parole

laRochelle

La rénovation est un combat ancien pour nombre d'entre nous. Il s'agit désormais non plus de l'invoquer mais de la faire. Qu'est-ce que la rénovation ? C'est l'ensemble des changements de notre parti qui nous permettront de nous rapprocher de la société française et d'y reprendre pied : nous exprimons ainsi notre préférence pour l'ouverture plutôt que pour le repli. Tel est le sens des primaires ouvertes et populaires, comme de notre projet de réduction des obstacles aux adhésions nouvelles.

Lire la suite...

La Rochelle 2009 : L'université d'été qu'on a aimée

laRochelle

Pourquoi bouder notre plaisir ? Grâce à la mobilisation des camarades de Charente-Maritime, au travail des salariés du parti, à la qualité des intervenants invités, à l’enthousiasme 2009 fut un excellent cru. Les socialistes ne sont pas des spécialistes de l'autosatisfaction. C'est bien, car cela veut dire que nous sommes continuellement exigeants avec nous mêmes, et puis ça fait la différence avec le camp d'en face. Mais il faut savoir être fiers de notre travail. La Rochelle 2009 n’a pas seulement été une réussite en termes de convivialité ou de qualité de débat. Elle a montré le vrai visage de notre parti qui, en dépit des épreuves, des défaites, des découragements, sait puiser l'énergie pour se ressaisir, rebondir et repartir au combat.

Lire la suite...

Avec vous, imaginons le monde de demain

demain

Nous engageons l'écriture d'un projet pour la société que nous voulons imaginer et construire avec les français ; Car le monde ne cesse de connaître de profondes et incessantes transformations, elles bouleversent la création et le partage des richesses, font exploser la précarité. Ces transformations légitiment l'engagement des socialistes, aujourd'hui comme hier. Pour nous ces défis s'appellent maîtrise de la globalisation économique, survie écologique, fractures et relations des Nord et des Sud, et encore et toujours combat pour la justice. Le fil du récit historique de la gauche s'est rompu, reprenons le !

Hebdo des socialistes n° 538
Pour télécharger l'hebdo au format PDF

Présidence Sarkozy : Deux ans, la France à  cran

Presidence SarkozyDeux ans après l'élection de Nicolas Sarkozy, les faits sont sans appel. La situation de la France en mai 2009 est pire qu'en mai 2007, et pas seulement à  cause de la crise. L'absence de résultats est le principal trait de sa présidence. C'est un échec du point de vue même des objectifs qu'il s'était fixés publiquement, en témoignent la baisse du pouvoir d'achat, l'augmentation du chômage, la hausse de la délinquance violente, les difficultés à  se loger, à  se soigner, etc. Aucune des grandes promesses de 2007 n'a été tenue.

Lire la suite...

Tous avec les socialistes pour un 1er mai historique

1er-maiTous dans la rue le 1er mai. Tous avec les socialistes pour crier sa colère face à  une politique injuste et inefficace. Tous ensemble autour du même espoir de changement et de progrès social. La mobilisation du 1er mai doit être massive, historique. Car il est temps de dire Stop.

Lire la suite...

Le 1er mai, je marche avec les socialistes

defile du 1er maiC'est un 1er mai historique qui s'annonce. Historique car pour la première fois, tous les syndicats de salariés seront unis dans les cortèges des grandes villes de France. Une union sacrée que notre grand témoin, le politologue René Mouriaux, explique par un climat social plus tendu que jamais. Les huit leaders des centrales syndicales interrogés dans ce numéro se félicitent de cette unité d'action face au caractère exceptionnel de la situation.

Lire la suite...

Manifestez le 19 mars

Bernard ThibaultManifestation à  l'appel de l'intersyndicale pour la défense de l'emploi et du pouvoir d'achat - Les huit organisations syndicales françaises (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Unsa, Solidaires) appellent à  une vaste mobilisation interprofessionnelle pour tenter, comme le 29 janvier, d'infléchir la politique du gouvernement et des entreprises sur l'emploi et les salaires au moment o๠la crise s'approfondit avec la multiplication des licenciements.

Lire la suite...

La France atomisée façon puzzle

La France atomiseeLe pouvoir législatif piétiné, le pouvoir judiciaire soumis et le contre-pouvoir médiatique humilié, la démocratie est en danger. Plus que jamais omniprésident, Nicolas Sarkozy veut tout contrôler, tout régenter. Pour que la France ne parle plus que d'une seule voix : la sienne. Les réformes ou projets de réforme qui vont dans ce sens s'enchaînent à  toute vitesse.

Lire la suite...

Finira t'il par nous entendre

manifestationPrès de 2,5 millions de personnes ont manifesté le 29 janvier pour dire à  Nicolas Sarkozy qu'il doit changer sa politique qui nous mène droit dans le mur.

Nouvelle journée d'action syndicale en France le 19 mars