L'église a toujours eu un temps de retard

Comme à son habitude, la droite en grande majorité et l’église s’opposent au projet de loi qui autorisera la possibilité pour les couples homosexuels de contracter un mariage.


L’église emmenée par Monseigneur Vingt-Trois et de nombreux évêques  se mobilise pour faire descendre dans la rue des milliers de personnes pour mener un nouveau combat d’arrière-garde tournant autour de la sexualité et du mariage.
Peut-on parler d’un évènement, certainement pas mais plutôt d’un rituel.
Depuis une cinquantaine d’année plusieurs  lois ont été votées au parlement malgré une violente opposition des représentants de l’église conservatrice ; la pilule contraceptive, l’avortement, le pacs, sans parler du divorce toujours pas reconnu par l’église furent autant de combats perdus sans que l’apocalypse annoncée ne retombe sur notre société.
Cette fois encore tous ceux qui s’opposent au mariage gay devraient regarder vers l’Espagne où le mariage pour les homosexuels, mais aussi la possibilité d’adopter ont été légalisés depuis 2005 alors que les autorités catholiques espagnoles y étaient opposées craignant un affaiblissement du terme mariage. Sept ans après personne ne songe à remettre en cause cette loi en Espagne pays ou la religion occupe pourtant une place importante. Il y a deux mois plusieurs Etats américains dont le Maryland et le Maine, ont eux aussi validé par référendum la légalisation du mariage homosexuel.
Quand a l’appel à manifester contre le mariage pour tous de certains dirigeants de l’UMP comme Copé , c’est surtout l’occasion de faire oublier son divorce avec Fillon et d’essayer à remonter la pente vertigineuse des sondages dans laquelle son « éclatante » élection à la tête de l’UMP l’a entrainé.
Alors regardons sereinement ces manifestations et faisons confiance aux députés des partis de gauche mais aussi de droite qui ne manqueront de faire voter cette loi qui apportera plus d’égalité de justice et de fraternité dans notre République.