Chasse aux sans papier au Commissariat de Sèvres

Le Canard Enchaîné épingle le commissariat de Sèvres (jeudi 3 septembre 2009)
"En raison du faible nombre d'interpellations pour infraction à la législation sur les étrangers à la date du 22/06 (3ILE), je vous remercie de bien vouloir accentuer les contrôles routiers en ce sens afin de parvenir à 12 GAV (Garde à vue) pour ce motif avant le 30/06/09. Signé le Capitaine de police Estelle Tafanelli."

Les Associations sévriennes réunies dans le collectif Refusons l'inacceptable, scandalisées ont fait parvenir le 11 septembre cette lettre collective au Commissariat de Sèvres


Monsieur le Commissaire,

La parution dans la presse le 2 septembre dernier d’une note de service adressée au commissariat de Sèvres, invitant ses agents à intensifier les gardes à vue de sans-papiers, a révolté de très nombreux Sévriennes et Sévriens.
Elle n’a pourtant rien d’étonnant, cette note, direz-vous. Elle découle de la politique mise en place par le Ministère de l'Immigration. Il s’agit sûrement pour vous d’une affaire de routine, d’ordres venus d’en haut qu’on est tenu d’appliquer sans se poser de questions. Mais pour nous autres citoyens responsables, épris de justice et de respect des droits de l'homme, cette note est un scandale.
Nous tenons à vous dire notre opposition résolue à toute politique du chiffre brutale, malsaine, dangereuse, qui brise des vies, qui bafoue les droits fondamentaux et qui creuse davantage le fossé entre la population et sa police. Nous sommes déjà venus plusieurs fois devant votre commissariat soutenir des personnes victimes d’arbitraire, retenues pour défaut de titre de séjour. Mais ce commissariat est aussi le nôtre, car il a pour fonction de protéger les citoyens et non d’altérer le lien social et la dignité humaine. Nous continuerons à lutter inlassablement pour que soient abolies certaines dispositions injustifiables, d’ailleurs souvent inapplicables, pour que ces choix politiques soient abandonnés et que disparaissent enfin certains comportements indignes, c’est notre devoir de citoyens.
Nous sommes bien sûr à votre disposition pour vous rencontrer afin d'évoquer ces questions.
Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions, Monsieur le Commissaire, d’accepter nos salutations citoyennes.

Signataires : Collectif « Refusons l’inacceptable » : Amnesty international (groupe local), Comité de soutien aux Sans-papiers 92, LDH Meudon-Sèvres, FNDIRP Sèvres, Mouvement de la Paix, Couleurs du monde, Collectif du 29 mai, Sèvres débats, Secours catholique, Secours populaire, sections locales : Les Verts, Parti Socialiste, Parti Communiste, NPA.

Copie au maire de Sèvres, au Préfet de Nanterre, au Sous-Préfet d'Antony et de Boulogne, aux commissariats d'Issy-les-Moulineaux et de Meudon, à la presse (Le Canard enchaîné, Le Parisien, 20 minutes...).

PS : Le 17 septembre, les sévriens se sont mobilisés avec succès devant le commissariat de Sèvres pour faire libérer un marocain vivant depuis 10 ans en france dont la femme avait une carte de résident, père d'une petite fille de 6 mois.