Mobilisons nous pour l'emploi des jeunes sans qualification

Nous savons tous que trop de jeunes sortent du système scolaire sans qualification. Pour eux, construire une vie digne passe dès lors, impérativement, par une entrée réussie sur le marché du travail.  Les y aider est une priorité absolue. Pour ce faire, un outil adapté a été mis en place par le gouvernement, les « Emplois d’Avenir ».

 

Ce dispositif, ouvert aux collectivités territoriales, aux associations, mais aussi au secteur marchand, consiste à proposer une première expérience professionnelle de 3 ans à un jeune sans qualification, sur la base du SMIC (ou plus dans certains cas), dans des emplois d’utilité sociale ou environnementale.

 

L’Etat prend à sa charge 75% de la rémunération du jeune ainsi embauché. Le solde à la charge de l’employeur n’est donc que de 400€ par mois, charges sociales comprises. Dans le cas d’un recrutement par des associations, la Région Île de France prend en charge la moitié de ce solde. Le coût pour l’employeur n’est plus que de 200€. Rien n’empêche ensuite la Commune ou la communauté d’agglomération de donner encore un coup de pouce en abondant pour partie ce solde.

 

Pourquoi la ville de Sèvres et GPSO ne prendraient elles pas en charge une partie de ce solde ?

L’objectif fixé à GPSO est de créer 89 emplois d’avenir d’ici décembre 2013.

3 ont été réalisés en mars, 8 seraient en négociation. C’est peu.

200€ pour aider un jeune à se lancer dans la vie, est-ce si compliqué ? Elus, Associatifs, Entreprises, Mobilisons nous tous !