EDITO : voeux 2011

Depuis 10 ans la droite a creusé comme jamais les inégalités sociales dans notre pays. Les riches sont de plus en plus riches et, à l’opposé, une fraction croissante de la population s’enfonce dans une pauvreté durable. Face à cette situation, Nicolas Sarkozy, déjà en campagne pour 2012, pratique la démagogie et cultive le populisme. Pour masquer l’échec du « travailler plus pour gagner plus », il accuse les 35 heures que sa loi TEPA (Travail, Emploi, et Pouvoir d’Achat) a pourtant largement contribué à détricoter. Il stigmatise  les immigrés et les Roms, qu’il accuse d’être à l’origine de la délinquance dans notre pays.
Les mensonges et les promesses non tenues du Président de la République ont de quoi indigner pour faire écho au titre du livre de Stéphane Hessel dont nous parlons dans ce numéro. Mais s’indigner et retrouver l’esprit de la Résistance ne suffit pas. Notre pays a besoin de changements profonds pour retrouver la voie du progrès social et sa place en Europe et dans le monde. Le socialisme ne peut plus se contenter aujourd’hui de réparer les dégâts causés par le capitalisme libéral. Il doit agir pour que chacun puisse vivre librement et maîtriser son destin et cela suppose davantage d’égalité réelle.
Que les Sévriens et tous nos concitoyens nous rejoignent nombreux dans ce combat, c’est le vœu que nous faisons pour 2011.
Excellente année 2011 à chacun d’entre vous et à tous ceux qui vous sont chers !