Quel avenir pour l'ancienne gare du Pont de Sèvres ?

Pour participer à la concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres sur le site du PS, cliquez ici

Pour décharger le formulaire de concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres et le renvoyer par la poste, cliquez ici

Question du quartier de la Cristallerie

cristallerieQuestion posée par le groupe socialiste au Conseil municipal du 4 février 2011
Nous avons été interpellés par les personnels qui habitent Sèvres et travaillent à la manufacture. Maintenant que la Manufacture nationale de Sèvres et le Musée national de la céramique ont fusionné pour Sèvres Cité de la céramique, 206 agents sont concernés par les conditions de vie et de circulation dans ce quartier de la Cristallerie.

Près de 60 personnes traversent quotidiennement devant le 4 grande rue pour le déjeuner. Ils ont demandé sans succès, notamment lors des réunions de quartier, un feu qui leur permettrait de traverser en toute sécurité. Notre liste aux élections municipales proposait la création de ce feu et nous n’avons pas entendu dire que vous vous y opposiez. Avez-vous l’intention comme maire et conseiller général de faire le nécessaire pour qu’un feu soit installé afin de sécuriser cette traversée ?
En réponse le Maire refuse d’envisager cette possibilité alors même que le nombre de feux s’est multiplié entre l’avenue de la division Leclerc et la place G.Péri
Les agents qui vont déjeuner au CIEP, ou tout simplement qui se rendent en centre ville empruntent un trottoir non entretenu devant un mur lépreux pour lequel vous nous annoncez régulièrement de grands projets imminents. Quand ces travaux de mail piéton ou au moins de réfection des trottoirs vont-ils commencer ?
En réponse si les projets sont toujours en cours, le Maire n’avance aucune échéance quant à leur réalisation
Alertée par les habitants du quartier, je me suis rendue au squat d’artistes, 6 grande rue. J’y ai constaté des conditions de salubrité désastreuses. Qu’avez-vous l’intention de faire, comme Maire de Sèvres au titre de vos pouvoirs de police (art L 2212-2 du code des collectivités territoriales) pour remédier à cette situation préjudiciable tant pour les habitants du quartier que pour les artistes qui y habitent ?

Après avoir repris quelques uns des détails de cet article de loi pour traîner dans la boue la demande de l’opposition, le Maire concède que des solutions pourraient être apportées à ce problème en juin 2011.Avec tous mes remerciements pour les réponses que vous pourrez apporter à ces questions. Veuillez croire, Monsieur le Maire, à l’expression de mes salutations les meilleures.
Catherine Cyrot, pour le groupe socialiste


Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn