On recrute les professeurs à la criée

lyceeLe 26 mai, l’Académie de Paris recrutait des enseignants remplaçants au Centre d’Information et d’Orientation du 14e. Le Ministère est tout à fait d’accord avec ce type de recrutement  à la va-vite « pour améliorer l’efficacité du remplacement », selon les termes mêmes de M. Châtel.
Tout le monde sait que, pour être professeur, il suffit qu’on « vous présente le métier
». Point n’est besoin d’une formation, bien sûr. Savoir se faire écouter des jeunes du XXIe siècle, savoir enseigner un public très divers, c’est tout simple…

Ce qu’on veut, c’est avoir un « stock » de remplaçants plus ou moins qualifiés prêts à « transférer (leurs) connaissances à un public plus jeune ». Entre autres, ils doivent faire preuve d’une «parfaite maîtrise de la langue française tant à l’écrit qu’à l’oral». D’ailleurs l’Académie de Paris donne l’exemple en déclarant «recruter des contractuels pour pallier à des remplacements» (sic).