SEVRES dans la Métropole du Grand Paris

 L’Assemblée Nationale a adopté en juillet le texte instaurant la Métropole du Grand Paris qui  regroupera Paris et toutes les communes de la petite couronne (Hauts de Seine, Seine Saint Denis et Val de Marne), au sein d’une même communauté d’agglomération. Tous les Maires des communes concernées siègeront à son Conseil. Cette métropole sera dotée des compétences logement, aménagement du territoire et environnement.

Sa mise en place est prévue au 1eer janvier 2016. Elle devrait à terme se substituer aux départements de la petite couronne, et absorber les communautés d’agglomération comme GPSO.  Ainsi le « mille feuille » territorial autour de Paris se simplifiera.

Nécessité dans un monde en globalisation, cette métropole développera une politique urbaine sur un territoire de 6,5 millions d’habitants. Les projets d’urbanisme prendront ainsi une toute autre dimension avec une cohérence à l’échelle de la métropole. La logique du « chacun pour soi » qui prévaut actuellement entre les communes et les intercommunalité de la petite couronne disparaitra. L’attractivité du territoire, premier moteur de l’essor économique de notre région,  en sera renforcée, au bénéfice de tous les franciliens.

Cette nouvelle organisation territoriale donnera la dynamique qui manque à GPSO depuis sa création. Nous avons déploré le manque d’ambition du plan local de l’habitat, qui prévoit un nombre de logement très insuffisant, et qui souffre aussi d’une absence de plan de rattrapage sur le logement social. GPSO doit adopter avec les préconisations de la Région en la matière : c’est important pour les franciliens qui luttent chaque jour contre la pénurie de logement. Là où GPSO organise cette pénurie en sur-dimensionnant l’offre de bureau au détriment de celle du logement, la Métropole respectera les équilibres nécessaires. Elle s’attachera à respecter les taux de logements sociaux : ce sera bon pour les Sévriens, car le faible taux de logement social dans des villes voisines comme Boulogne ou Ville d’Avray engorge l’accès au à celui de  Sèvres.