Arc Express et Grand Paris : le débat public est lancé

Les débats publics concernant deux projets de transport en commun pour la région Ile de France sont lancés à partir du premier octobre. Ces débats parallèles se tiendront jusqu’au 31 janvier 2011. Le premier projet s’appelle « ARC EXPRESS », une rocade de métro de 60 kms autour de la capitale et irrigant la proche couronne. Ce projet est conçu par la Région Ile de France. Le projet « Grand Paris » est un système plus éloigné de Paris, reliant des grands pôles économiques de la région. C’est le projet de Nicolas Sarkozy.

Arc Express recherche une interaction forte avec le réseau existant (métro, Transilien, RER, tramways…) et vise à combler un manque d’infrastructures dans des départements qui en sont peu pourvus comme la Seine Saint Denis. Les fréquences de passage seront élevées et il permettra de relier facilement deux banlieues diamétralement opposées de Paris. Arc Express établit un fort lien habitat- lieu de travail. Le taux d’utilisation sera élevé.

Grand Paris relie les pôles économiques de la région, existants (La Défense, Roissy, Orly...) ou à venir (Saclay). Ce réseau traverse des territoires peu denses très à l’Est de la capitale, et oublie la proche banlieue de Paris.  Les interconnections avec le réseau existants sont moindres. Il présente peu de possibilité de lien habitat - lieu de travail.

Pour les habitants de Sèvres et GPSO, le type de projet qui sera retenu n’est pas neutre, car si chaque tracé envisage une station au pont de Sèvres ou à Boulogne, les destinations ensuite possibles avec un changement ne sont pas identiques : 10 fois plus nombreuses avec Arc Express, du fait de sa forte interconnection avec le réseau existant. Les fréquences de passage Arc Express seront aussi plus élevées, jusqu’à une minute trente entre deux rames aux heures de pointes, ce que n’offrira pas Grand Paris.

Les enjeux environnementaux et énergétiques combinés avec la nécessité d’offrir aux Franciliens des modes de transports efficaces et confortables imposent une densification de notre réseau de transports en communs, et donc des investissements massifs. Les deux projets ne sont peut être pas à opposer mais certainement à combiner en les inscrivant chacun dans un calendrier propre : priorité à la densification près de Paris (Arc Express)  et ensuite aménagement de l’espace francilien à plus de 20 kms de la capitale. Mais cette dernière politique d’aménagement doit s’inscrire dans le projet d’aménagement régional, le SDRIF, le plan déjà établi par la Région Ile de France et ayant fait l’objet de travaux et débats approfondis parmi tous les acteurs régionaux. Il faudra alors adapter Grand Paris en conséquence.

On peut trouver les liens conduisant aux débats publics sur le site de la région : http://www.iledefrance.fr/lactualite/transports/transports/arc-express-et-grand-paris-2-debats-publics-70-reunions/