Grand Paris Express : une station mal desservie pour les Sévriens

Chronique des élus socialistes pour le Sévrien du mois de novembre

Nous sommes favorables à la création de la rocade est-ouest de Grand Paris Express, mais les sévriens n’ont pas été convaincus par le schéma qui leur était présenté lors de la réunion de concertation organisée le 24 septembre par la société du Grand Paris à Sèvres sur le trajet Pont-de-Sèvres - Noisy le Champ. Pour eux l’accès difficile à la gare du Pont de Sèvres atténue l’intérêt de cette rocade.


Cette gare du métro express Grand Paris serait implantée devant le quartier du Trapèze à Boulogne face à l’ile Seguin, autant dire que pour les sévriens, il faudra rejoindre et traverser le pont de Sèvres pour y accéder. Or nous attendons depuis longtemps, sans succès, des aménagements pour faciliter la traversée piétonne du pont de Sèvres. De plus aucun nouveau stationnement n’est prévu pour les usagers excentrés qui voudraient rejoindre cette nouvelle gare en voiture.
Les lignes de bus qui rejoignent le Pont de Sèvres sont particulièrement malcommodes. Le 171 est bondé aux heures de pointe et restera lent tant qu’il ne circulera pas sur une voie en site propre. Le bus Traversiel 469, le seul à desservir réellement les coteaux est peu fréquent et mal calibré pour circuler dans les petites rues de Sèvres. Les coteaux sont mal desservis par les autres lignes de bus qui les traversent pour rejoindre les communes avoisinantes (Boulogne, La Celle-Saint-Cloud, le Plessis Robinson, Meudon la Forêt).
L’amélioration de l’accès à la nouvelle station du Grand Paris Express depuis Sèvres (et dans le même temps la desserte du terminus de transport du Pont de Sèvres), est impérative pour rendre le nouveau métro vraiment utile pour les Sévriens. GPSO a là une compétence à exercer pour renforcer le maillage des transports en commun, complémentaire du projet Grand Paris Express.