Conseil municipal du 15 mars 2018, Procédure d'élaboration du Règlement Local de Publicité intercommunal

J’ai quelques remarques sur ce règlement.

Pour l’affichage  concernant les zones avec des sites inscrits et des monuments historiques, il y a en ce moment une commission flash (nouvelle forme de commission parlementaire) sur les monuments historiques, la distinction entre monuments historiques et monuments inscrits pourrait évoluer.

Je voulais aussi en profiter pour faire quelques remarques même si cela n’est pas de la publicité, qu’en est-il de l’affichage politique sauvage que nous avons subi pendant plusieurs semaines vers le pont de Sèvres, ont-ils reçus des courriers ? Des sanctions sont-elles prévues ? Les panneaux d’affichage libres étaient auparavant nettoyés régulièrement, je constate que cela n’est plus le cas depuis plusieurs mois. Est-il prévu quelque chose ?

 

Enfin il est important d’anticiper la publicité et l’évolution numérique. Il existe maintenant en test des panneaux en 3 D, avec des sons, nous ne sommes pas dans des films de science-fiction mais tout va très vite. Cela va évoluer encore plus vite dans les 10 prochaines années que dans les 50 dernières.  Les publicitaires ont beaucoup d’imagination.

 

Réponse : Ma collègue EELV a rétorqué que le fait que le règlement soit de 1994 cela nous a préservé des évolutions numériques.  Toutefois lors de la commission nous avons longuement échangé sur l’écran numérique de la Seine Musicale.

 

 Pour lire l'intervention de Catherine Candelier, cliquez ici

Pour lire le texte de la délibération,cliquez ici