Quel avenir pour l'ancienne gare du Pont de Sèvres ?

Pour participer à la concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres sur le site du PS, cliquez ici

Pour décharger le formulaire de concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres et le renvoyer par la poste, cliquez ici

Janet Samuel

Elle nous a quittés le 7 juillet dernier, à 92 ans, après une vie bien remplie

Elle a été professeur d’anglais au lycée de Sèvres de 1947 à 1970, dans les « classes nouvelles ». Passionnée de pédagogie, de 1970 à sa retraite, elle a participé à l’INRP (Institut national de la recherche pédagogique) à la formation des instituteurs pour l’enseignement de l’anglais dans le primaire. A sa retraite, elle s’est investie à l’ASTI (Association de solidarité avec les travailleurs immigrés) dans l’alphabétisation des étrangers. Elle était aussi responsable du groupe des DDEN (Délégués départementaux de l’Education nationale) qui, grâce à elle, étaient assez nombreux pour que chacun d’eux ait la responsabilité d’une seule école (ce qui est très rare). Par ailleurs, elle a été longtemps conseillère municipale de gauche à Sèvres et membre actif de la section du PS.

Tous ceux qui l’ont connue disent qu’ils ne l’oublieront pas. Ils se souviennent de sa gentillesse et de sa modestie.

 

Quelques-uns des témoignages reçus : « N’oublions pas que Janet Samuel était une grande didacticienne de l’enseignement de l’anglais et pratiquait la pédagogie différenciée dès les années 70 ; elle était citée dans tous les stages que j’ai suivis sur cette pédagogie. »

« Je n’oublierai jamais mon prof qui m’a fait découvrir l’anglais avec les marionnettes John et Betty. Moi qui étais si timide à l’oral, j’osais emprunter la voix de Betty ! Maintenant enseignante en maternelle, je continue à utiliser la méthode pour aider les enfants à s’affirmer ! »

« J’ai apprécié l’opiniâtreté et la gentillesse avec lesquelles Janet s’occupait de l’alphabétisation dans le cadre de l’ASTI à l’école Gambetta. »

« Janet a participé fidèlement à la vie de notre section. Je garderai le souvenir de l’acuité de ses analyses sur la vie politique et la gestion municipale. Jacques Blandin.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn