Quel avenir pour l'ancienne gare du Pont de Sèvres ?

Pour participer à la concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres sur le site du PS, cliquez ici

Pour décharger le formulaire de concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres et le renvoyer par la poste, cliquez ici

Le parti socialiste en congrès à Toulouse

Le congrès de Toulouse du 26 au 28 octobre, a pour  objectif de fixer la ligne générale du Parti socialiste  et de désigner un nouveau premier secrétaire en  remplacement de Martine Aubry et une nouvelle  direction du parti à tous les échelons (section, fédération,  national) après les succès de la présidentielle  et des législatives.

 

Si la question de l’unité du Parti ne se pose pas puisque  Martine Aubry et Jean Marc Ayrault ont déposé  une motion commune de rassemblement, le débat  portera donc principalement sur le rôle que le Parti  doit jouer, en appui ou en contrepoids de l’action du  Président de la République et du gouvernement.

La tentation d’un parti « godillot » n’est pas à l’ordre  du jour. Au contraire, la consigne donnée par  JM. Ayrault et M. Aubry est à l’opposé. Le Parti socialiste  et ses militants qui ont su faire élire François  Hollande et ramener la gauche au pouvoir doivent  maintenant faire réussir le changement.

Deux axes de mobilisation sont donc envisagés que  le congrès devra formaliser concrètement

1) Le Parti socialiste devra soutenir, en la relayant et  l’expliquant aux Français, la politique du Président  de la République et du Premier ministre.

2) Mais le parti doit aussi jouer un rôle d’avant-garde  et tout mettre en oeuvre pour préparer l’avenir.  Il doit enrichir et influencer l’action gouvernementale  en amplifiant le débat avec la société civile et  les corps intermédiaires bafoués par le précédent  gouvernement. Il doit permettre une coopération  efficace avec les autres forces de gauche, afin de  préparer les prochaines échéances électorales, locales  et européennes.

Les militants socialistes sont des citoyens engagés.  Qui peut, mieux qu’eux, faire remonter les attentes,  les impatiences parfois, les déceptions peut-être, de  leurs concitoyens qui placent tant d’espoir dans le  changement voulu et engagé par l’actuelle majorité

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn