Chroniques du Conseil municipal du 14 avril 2022

On se réunit donc au SEL à nouveau, avec notre lot habituel d’absents pour cause de Covid. La séance nous permet de faire le point sur l’accueil de familles ukrainiennes à Sèvres : une trentaine de personnes, toutes hébergées par des particuliers. Certaines familles bénéficient d’une aide du CCAS et les associations caritatives sont sur le pont pour les accompagner. Nous votons une gratuité de la cantine et des services périscolaires pour les enfants réfugiés, pour une durée de deux mois.

 

La grande partie de la séance est consacrée au projet de budget 2022. Les documents fournis ressemblent trait pour trait aux orientations budgétaires qui nous avaient été présentées en mars. L’occasion à nouveau pour nous de dire poliment notre désaccord avec la majorité. Nous avons cette année un excédent de fonctionnement de plus de 8 millions d’euros, issu du budget de l’an passé, et la majorité n’est toujours pas encline à investir massivement contre le réchauffement climatique (intervention de Catherine). Alors que Jean s’inquiète du peu d’informations qui nous est délivrée, en particulier sur les budgets alloués aux associations sportives, l’adjoint en charge du sujet répond d’une façon très agressive. Incident de séance, mise en cause personnelle, on frôle l’insulte. Nous ne nous privons pas de rappeler que l’opposition est élue, tout comme la majorité, pour représenter nos concitoyen-nes. Et qu’il ne faudrait pas prendre chaque question ou remarque comme une attaque personnelle. Ce type de réaction ne devrait pas avoir sa place dans une enceinte comme la nôtre. Nous resterons fermes sur la condamnation d’attitudes indignes d’un réel débat démocratique.

 

Nous constatons encore l’absence de compte-rendu du précédent programme pluri annuel d’investissement en matière de transition écologique et d’accessibilité. Sur ce dernier point, l’annonce du maire de la prochaine installation de dispositifs assis-debout réjouit Anne-Marie qui le réclamait depuis des années.

 

Nous votons également en faveur des subventions pour un certain nombre d’associations, désormais soumises à la signature d’un engagement républicain (intervention d’Anne-Marie).

 

La perle du conseil est attribuée par notre jury unanime à l’adjoint aux finances : « 15% de l’investissement pour la transition, c’est pas mal ». Cela nous satisfait à hauteur de 15%, encore un effort

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn