Quel avenir pour l'ancienne gare du Pont de Sèvres ?

Pour participer à la concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres sur le site du PS, cliquez ici

Pour décharger le formulaire de concertation sur l'avenir de la gare du Pont de Sèvres et le renvoyer par la poste, cliquez ici

Radiation du site Pont de Sèvres, place de la manufacture, RN 187 de l’inventaire des monuments historiques

Nous pensons que nous faisons fausse route, en proposant cette radiation au conseil municipal du 12 avril 2012.

Si on se rapporte aux préoccupations qui avaient prévalu en 1942 pour inscrire ce site, c'est-à-dire protéger les abords de sites et monuments remarquables que sont la Manufacture et le Parc de Saint Cloud on ne voit pas bien ce qui a changé en 60 ans : le Parc de Saint Cloud est toujours présent et la manufacture n’a pas été déplacée. Et on ne voit pas bien pourquoi en 2012, il faudrait moins faire attention à la protection des abords de ces espaces qu’en 1942….

Les espaces qui sont inscrits et que l’on se propose de radier de la liste de sites inscrits sont toujours localisés au sein d’un environnement qui mérite un minimum de protection et d’attention. Certes la perspective d’une extension des usines Renault a disparu, certes on a bitumé, construit sur cet espace inscrit un échangeur quelque peu disgracieux mais il ne faut pas préjuger de ce que pourraient être les projets d’urbanisme dans les décennies à venir. Le pire est toujours possible. Par ailleurs l’inscription ne gèle pas les projets comme pour un site classé ; La contrainte associée est relativement légère, elle consiste simplement à soumettre tout projet  à l’avis simple de l’ABF. Accessoirement l’affichage et la publicité en agglomération y sont interdits. Si on procédait à cette radiation des sites inscrits, on abandonnerait une forme de sagesse qui voudrait qu’avant de construire ou bétonner aux abords de la manufacture ou du Parc de Saint Cloud on y réfléchisse à minima… C’est pourquoi nous pensons qu’il ne faut garder cette inscription en l’état, non pas pour ce qu’est devenu l’espace  concerné, mais pour la protection de ce qui l’entoure. Nous voterons contre cette résolution.

Explication : il nous semble que la zone en question aux abords immédiats de la manufacture devrait faire l’objet d’un minimum d’attention lors des opérations d’aménagement, et que les opérations d’aménagements sur ces zones valent bien l’avis de l’architecte des bâtiments de France. Le Maire trouve que tout ceci est paperasse inutile…

Pour lire le texte de la délibération

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn