Parti socialiste

Le Parti socialiste donne la parole aux militants pour reconstruire son identité, sa stratégie, son projet européen

Une direction collégiale et paritaire représentant l’équilibre des sensibilités politiques a été mise en place dès juillet. Nadège Azzaz, militante de Chatillon, venue souvent débattre à Sèvres, y participe.
Cette direction collégiale a lancé une plate-forme de consultation qui, dès cet été, a réuni près d’un millier de contributions, dont celles de militants socialistes sévriens. Une réflexion parfois critique sur l’identité et les valeurs socialistes ainsi que sur la démocratie et la transparence des instances nationales du Parti étaient au cœur de nos débats à la rentrée de septembre. La feuille de route élaborée par cette direction collégiale à partir de l’analyse de ces contributions a été proposée au vote des militants en octobre.

Lire la suite...

Xavier Iacovelli élu sénateur socialiste dans les Hauts-de-Seine

En septembre, les 2347 grands électeurs des Hauts-de-Seine, dont 95% d’élus municipaux, ont voté pour renouveler la moitié des postes au Sénat. Dans les Hauts-de-Seine, ils ont élu deux sénateurs de gauche, socialiste et communiste, sur les 7 sièges à pourvoir dans un département pourtant ancré à droite.

Lire la suite...

Le Parti socialiste, première force d’opposition de gauche

Avec 70 sièges au Sénat, dont 31 élus lors du vote du dimanche 24 septembre, le Parti socialiste est le premier groupe d’opposition de gauche à la Haute Assemblée. Parmi les nouveaux élus figure Xavier Iacovelli, Premier secrétaire de la fédération socialiste des Hauts-de-Seine. Il sera en première ligne avec les autres sénateurs socialistes pour engager la bataille afin de préserver la capacité des collectivités locales à fournir des services publics de proximité, capacité mise à mal par la baisse annoncée de leur ressources fiscales et la réduction du nombre de contrats aidés.

Lire la suite...

Une nouvelle donne politique

Autant que le triomphe du «dégagisme», l’abstention record enregistrée lors des législatives traduit la profonde défiance des électeurs vis-à-vis des partis traditionnels et, de façon plus alarmante, vis-à-vis des institutions et de la démocratie représentative.

Première victime, le Parti socialiste ne compte plus que 29 députés dans la nouvelle assemblée contre 280 en 2012. De multiples causes sont à l’origine de cette déroute qui n’a pas épargné les autres partis de gouvernement, de gauche mais aussi de droite.

Lire la suite...

Hommage des sévriens à François Hollande

Ce dimanche matin rue de Solferino, les socialistes sévriens sont venus pour ce dernier hommage à François Hollande. Chamboulés comme si la campagne présidentielle de 2012, portée par l’enthousiasme des militants pour leur candidat à la présidence de la France, résonnait encore dans les têtes.

Une page se tourne. Gardons-nous des excès dans la critique ou des louanges dogmatiques et sachons apprécier ce quinquennat à sa juste mesure : de belles avancées sociales et sociétales... Certes tout est perfectible et Il faut pouvoir le dire pour avancer au nom des valeurs de justice sociale et de solidarité que nous portons ensemble, avec le souci  "d'aller à l'idéal et de comprendre le réel, …

" Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent et une confiance inébranlable pour l'avenir (Jean Jaurès) "

Lire la suite...