Le projet socialiste pour le changement

projetDans notre numéro de janvier (Action sévrienne n° 306) nous avons montré comment l’égalité réelle est au cœur de notre projet pour 2012. Mais le projet socialiste a aussi pour ambition de redresser la France en proposant un nouveau modèle de développement, et de rassembler les Français pour renouer avec la promesse républicaine.

Redresser la France ne peut aller sans redresser l’Europe. Imposer notre pacte pour l’emploi et le progrès social serait le meilleur moyen de relever le défi représenté par la poussée actuelle du populisme, qui fait de l’Europe une cible facile et privilégiée. Cela passe par une convergence progressive des politiques sociales avec un salaire minimum défini sur la base d’un pourcentage du salaire moyen de chaque pays membre et une convergence fiscale par le haut. Pour financer les investissements d’avenir, l’éducation, l’innovation et la recherche, il faut doter l’Europe d’une véritable gouvernance économique et d’un budget plus important, afin de lui redonner une capacité d’initiative. Les socialistes proposent aussi la mise en place d'une communauté européenne des énergies pour accélérer la transition énergétique et limiter ainsi notre dépendance à l’égard du nucléaire.

Rassembler les Français suppose de lutter contre toutes les formes de discrimination, qu’elles s’exercent en raison de la couleur de la peau, de l’orientation sexuelle, du handicap ou encore entre les hommes et les femmes. Le seul moyen de faire reculer les préjugés et les stéréotypes est un engagement sans faille de la puissance publique pour lutter contre les discriminations illégales, comme celles à l’embauche, et pour assurer l’égalité de traitement de tous les citoyens par la police et la justice. Pour atteindre l’égalité salariale entre les hommes et les femmes, il faut faire disparaître progressivement les emplois à « temps partiel contraint », le plus souvent occupés par des femmes. En matière de handicap, il y a encore beaucoup à faire pour permettre l’accès des personnes handicapées à la vie de la cité et à l’emploi. C’est pourquoi les socialistes proposent de durcir les sanctions envers les entreprises et les collectivités qui ne respecteraient pas l’obligation d’employer 6% de salariés en situation de handicap. Enfin, concernant l’accès à la parentalité de tous les couples, les socialistes proposent d’encadrer et d’accompagner les évolutions de la société en matière d’assistance médicale à la procréation.