Conseil municipal du 29 avril 2014, annulation des fêtes du jumelage avec Wolfenbüttel

wolfenbuttelRéponse de Frédéric Durdux à la déclaration du Maire

 Les jumelages avec les villes allemandes ont avant tout une valeur symbolique compte tenu du passé et du rôle joué par chacun des deux pays dans la construction européenne. A ce titre, le maintien du jumelage avec Wolfenbüttel est nécessaire.

 Il symbolise l’amitié qui réunit allemand et Français, il doit aussi permettre de favoriser la découverte de l’autre de l’autre culture, d’une histoire différente, pour le plus grand nombre de Sévriens et surtout pour tous ceux qui sont jeunes, ou qui n’ont pas la chance de pouvoir voyager.

 

 Nous entendons vos explications, mais ce geste a suscité beaucoup de réactions. Quand on touche aux symboles, et particulièrement ceux qui revêtent une grande importance pour notre pays et pour l’Europe, on ne peut que s’émouvoir.

 

On peut bien sur travailler sur l’amélioration du jumelage avec Wolfenbüttel, mais je pense que la bonne approche aurait été d’engager une réflexion avec les sévriens et les habitants de Wolfenbüttel en parallèle du maintien des fêtes du jumelage déjà programmées. Je pense notamment qu’il faut une participation la plus large possible des Sévriens, notamment chez les jeunes et chez celles et ceux qui n’ont que peu l’occasion de voyager.

 

Par ailleurs nous ne comprenons pas les chiffres de dépenses engagées pour les fêtes du jumelage, annoncés à 100000 Euros alors que le budget global annuel pour les fêtes et jumelage s’élève à 85000 Euros. Le Conseil avait par ailleurs voté le 12 décembre dernier une avance de 25000 Euros pour le comité des fêtes afin de verser des acomptes pour préparer le jumelage, ces sommes sont elles perdues ?

 

Le Maire a annoncé avoir annulé ces fêtes  pour des raisons assez confuses (élections à Wolfebüttel, format du jumelage, coût ?). Malgré tout 6500 Euros ont été engagés et seront définitivement perdus. Nous avons appris depuis le Conseil que nos amis de Wolfenbüttel sont scandalisés par cette décision. Beaucoup d’entre eux avaient pris des jours de congés pour participer à cette manifestation à laquelle ils tenaient beaucoup. L’indignation est telle que les nouvelles dates proposés par le Maire de Sèvres seront certainement refusées.